Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean Michel PRUDON
  • Le blog de Jean Michel PRUDON
  • : POUR LES GENS QUI VEULENT ALLER AU TOURIST TROPHY VOIR LES COURSES DE MOTOS OU TOUT SIMPLEMENT ALLER SUR L'ILE DE MAN
  • Contact

Recherche

1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 16:56

OPTIMARK ROAD RACING TEAM NEWSLETTER N°5

TT LES COURSES
TT LES COURSES
TT LES COURSES

LA VIDEO DU TT 2017 EST EN PRE COMMANDE

TT LES COURSES

La vidéo sera disponible le 17 Juillet au prix de 16.99 £ soit environ 20€ PORT GRATUIT !

VIDEO: SENIOR TT UN TOUR DE CIRCUIT AVEC MICHAEL DUNLOP

CA AURAIT PU ETRE PIRE DIXIT HUTCHI !!!!!

TT LES COURSES

QUE RETENIR DU TT 2017 PAR DAVID DUMAIN (EX MOTO JOURNAL ET MAINTENANT MOTORSPORT TV)

TT LES COURSESTT LES COURSES

Producteur/commentateur TV, contenus print/social media, team-manager sportif

Le duel attendu entre Ian Hutchinson et Michael Dunlop a été aussi intense que cette 108e édition du Tourist Trophy, très marquante à de nombreux égards, et hélas de nouveau endeuillée.

Nos premières pensées sont naturellement pour les trois pilotes disparus lors de cette édition 2017 : l’Anglais Davey Lambert à la suite d’un accident lors de la course Superbike ; le Néerlandais Jochem Van den Hoek au troisième tour de la course Superstock et l’Irlandais Alan Bonner lors des essais du Senior TT.

Les risques font partie intégrante du Tourist Trophy depuis ses débuts en 1907 et ceux qui s’y engagent le font dans un but aussi noble et sportif que ceux qui tentent l’ascension de l’Everest ou un tour du monde à la voile en solitaire. Comme en haute montagne ou en haute mer, le danger est omniprésent sur le parcours de l’Ile de Man avalé à plus de 200 km/h de moyenne… Personne ne se voile la face sur place, pas plus les organisateurs que les pilotes, triés sur le volet à l’issue d’une sélection draconnienne. Cela n’empêche pas les drames, et le 108e Tourist Trophy a eu son lot de mauvaises nouvelles.

Deux favoris à la hauteur

Très loin de certains médias qui n’exploitent que ces infos tout en les dénonçant en creux, la chaîne Motorsport.tv a accordé, du 1er au 11 juin, une retransmission quotidienne des essais et des courses, que j’ai eu l’immense bonheur de commenter, entre autres. Douze compte-rendus journaliers d’une heure sur le TT et sur une chaîne française, cela méritait d’être signalé, d’autant plus que les programmes ont été considérablement perturbés par une météo particulièrement capricieuse cette année en mer d’Irlande, décalant essais et courses (la 2e épreuve Supersport a même été annulée) et générant un surplus de stress chez les concurrents. On n’envoie pas inconsciemment des hommes au guidon de monstres de plus de 200 chevaux sur des routes détrempées, même si des tâches d’humidité subsistaient dans les sous-bois lors de plusieurs épreuves. Ce qui explique notamment pourquoi le record du tour établi l’an passé par Michael Dunlop n’a pas été battu, puisque personne n’a bouclé les 60 kilomètres plus vite qu’en 16 minutes, 53 secondes et 929 millièmes, soit plus de 215 km/h de moyenne. Le même Michael Dunlop a cependant ajouté deux victoires à son palmarès, tout comme son rival annoncé, Ian Hutchinson. Le premier passé sur Suzuki, le second resté sur BMW, tous deux ont désormais dépassé le légendaire Mike Hailwood, 14 victoires, pour se classer respectivement 4e et 5e au palmarès des succès au Tourist Trophy. Devant les 16 victoires de Ian Hutchinson et les 15 de Michael Dunlop, il ne reste l’oncle de ce dernier, le regretté Joey, au firmament avec 26 unités, devant deux pilotes encore en activité : John McGuinness (23), blessé pour cette édition en raison d’une vilaine chute à la North West 200, et le side-cariste Dave Molyneux (17), qui n’a pu inscrire qu’un maigre podium à son formidable palmarès cette année. Hutchy aurait pu rejoindre ce dernier au palmarès s’il n’avait chuté lors de l’ultime épreuve du TT 2017, le Senior TT, se brisant le fémur alors qu’il menait la course d’un souffle devant la révélation de cette année, le redoutable Peter Hickman, comme lui au guidon d’une BMW.

Les outsiders « poussent »

S’il n’a donc pas plus gagné que les autres outsiders , « Hicky » a néanmoins marqué les esprits, ne serait-ce qu’en grimpant sur le podium à chaque fois qu’il a pris le départ d’une course. Ayant découvert l’Ile de Man il y a seulement trois ans après des dizaines de tours de l’île en voiture pour se mettre les 264 virages en tête, le double vainqueur en titre du redoutable GP de Macao n’a fait aucun complexe face aux ténors du TT, signant 5 podiums en 5 courses et raflant au passage le trophée Joey Dunlop récompensant la consistance sur l’ensemble de la semaine. Nul ne peut dire si la pression qu’il a collée à Hutchinson lors du Senior TT a poussé ce dernier à la faute, mais on peut prédire sans trop se tromper que Hickman ne devrait pas tarder à inscrire son nom sur les prestigieuses tablettes des vainqueurs de l’épreuve. Tablettes où figurent déjà les autres outsiders en forme de cette édition 2017, James Hillier (voir son incroyable rattrapage ici) et Dean Harrison avec une victoire chacun en Lightweight, mais aussi les autres vainqueurs des courses que n‘ont pas remportées Hutchinson et Dunlop : Michael Rutter, qui inscrit une 5e victoire à son palmarès avec son succès au guidon de la Paton en Lighweight, 19 ans après sa première victoire ; Bruce Anstey, qui porte son compteur à 12 succès à l’âge de 48 ans grâce à la Mugen Honda électrique qui lui a permis de remporter le TT Zero ; enfin les frères Birchall, Ben et Tom, qui ont survolé les débats en side-car, pulvérisant au passage le record du tour, et ajoutant deux succès aux quatre qu’ils comptaient déjà.

Suzuki renaît, Honda renâcle

Du côté des constructeurs, BMW n’a pas réalisé le carton plein de l’an passé dans les grosses cylindrées, même si le scénario semblait se reproduire au début de la semaine avec les victoires de Hutchinson en Superbike et Superstock, la marque allemande plaçant même quatre machines aux quatre premières places dans cette dernière catégorie. Mais Michael Dunlop est parvenu à arracher la victoire au Senior TT, validant au passage le formidable potentiel de la nouvelle GSX-R 1000 de Suzuki, qui n’avait plus gagné depuis Cameron Donald en 2008. Yamaha s’est contenté de la victoire de Dunlop au guidon d’une 600 d’ancienne génération, alors que Hutchinson, victorieux des quatre dernières épreuves dans la catégorie, se heurtait au manque de développement de la nouvelle R6 sur cette épreuve spécifique. Du côté de Kawasaki, on doit se contenter de savoir que c’est un twin de la marque qui motorise la Paton victorieuse de Michael Rutter en Lightweight, mais c’est tout de même un revers quand on sait que les ER-6 constituent l’écrasante majorité du plateau (49 sur 61) d’une catégorie que l’on pourrait penser créée pour ce modèle en 2012. Pour la première fois, la victoire a donc échappé aux verts, mais la plus grosse déception est sans doute dans le camp du quatrième constructeur japonais, qui a historiquement fait de l’Ile de Man une terre de conquêtes. Honda est la seule marque à compter plus de 250 victoires au Tourist Trophy, et les deux légendes absolues du TT, Joey Dunlop et John McGuinness, ont remporté leurs titres de gloire avec des machines du HRC. En recrutant Guy Martin pour épauler ce dernier cette année, Honda ajoutait le charisme à la performance, et promettait d’offrir les meilleures conditions au charismatique Guy Martin pour décrocher enfin sa première victoire au TT. Mais la mécanique s’est grippée avant même l’épreuve, McGuinness se fracturant jambe et côtes aux essais de l’épreuve précédente en raison d’un problème technique. Puis ce fut au tour de Guy Martin de se tirer miraculeusement d’une grosse chute dans le premier tour de la première course du TT 2017… à cause d’un faux point mort au rétrogradage ! Le doute s’était installé au sein du team le plus prestigieux, et Guy n’allait pas reprendre le guidon de sa Fireblade pourtant revue de fond en comble cette année. Il a bien tenté de décrocher sa première victoire avec la Mugen Honda, au-dessus du lot dans une catégorie électrique n’alignant que huit machines au départ (pour la première fois, toutes ont réussi à boucler les 60 kilomètres du seul tour de course, soit dit en passant). Las, c’est son coéquipier néo-zélandais Anstey qui l’a privé de cette maigre consolation, Mister Martin se contentant d’ajouter un frustrant 17e podium à son palmarès sur l’île… On retrouve également un moteur Honda sous le capot du side LCR des frères Birchall, mais ce n’est évidemment pas assez pour le premier constructeur mondial…

French addiction

Dans cette même catégorie side-car, la délégation française a fait très fort, Maxime Vasseur associé au pilote mannois Karl Bennett décrochant une splendide 5e place lors de la seconde course, après une 9e place dans la première. Deux places derrière, lors de cette première course, on retrouvait le duo tricolore 100 % féminin composé d’Estelle Leblond aux commandes et Mélanie Farnier à ses côtés. Non contentes d’avoir réalisé la meilleure performance féminine de l’histoire de l’épreuve sur un tour, les filles tenaient une formidable 6e place en seconde course après leur 11e position dans la première, lorsque leur side SGR devait s’arrêter en raison d’un problème de pompe à essence dans le dernier tour. Au-delà de la colère et de la frustration, c’est tout le clan français qui félicitait ces habituées de l’épreuve. Autre habitué, Fabrice Miguet disputait son 17e Tourist Trophy, ce qui ne l’a pas empêché d’aller à la faute (sans conséquence heureusement) dans la course Superstock. Détenteur du record tricolore sur un tour jusqu’à la dernière épreuve, il s’en est fait déposséder par Xavier Denis, son coéquipier au sein du team Optimark, qui a établi une nouvelle référence en bouclant le tour de l’Ile à plus de 196 km/h de moyenne, améliorant de trois secondes le score du Mig… Beau joueur, celui-ci a loué les qualités de Xavier, mais aussi de Julien Toniutti, le multiple champion de France des rallyes venu se frotter avec brio au as de la course sur route pour la deuxième année consécutive. Autre Français engagé, Timothée Monot connaît mieux l’épreuve et a fait très fort lors de la course Lightweight, parvenant à accrocher une belle 12e place, juste devant Xavier Denis, deux secondes derrière. Son engagement au TT Zero au guidon d’une Lito Sora lui aurait sans doute permis d’obtenir un meilleur classement (avec moins de dix engagés, c’était automatique…), mais le proto électrique n’était pas prêt.

Demain, c’est loin

Malgré la volonté des organisateurs de permettre aux technologies dites d’avenir de concourir, et malgré les performances affichées par les machines sifflantes qui bouclent le tour plus vite que les side-cars, l’île de Man et ses chats sans queue n’est pas encore prête pour le monde moderne. Ce bout de terre, qui a accueilli le premier parlement de l’histoire de l’humanité et qui résiste à la pression fiscale internationale autant qu’à la tutelle anglaise, entend continuer à faire courir des pilotes entre arbres et maisons à des vitesses déraisonnables. Peut-être précisément parce que ce n’est pas raisonnable

VIDEO SENIOR TT MICHAEL DUNLOP

VIDEO SENIOR TT PETER HICKMAN

IAN HUTCHINSON: CHUTE SUR CREVAISON OU PROBLEME DE JANTE ET FRACTURE DE LA MAUVAISE JAMBE !!!

TT LES COURSES

Ian Hutchinson:

"Merci à @ manxathlete pour les images montrant perforé pneu avant déformé je n'ai pas eu une chance même jambe dans une mauvaise façon, je suis vidé"

Mais une autre hypothèse est venue ce matin avec un problème de jante ayant entraîné la chute...

TT LES COURSES

LE MOT D'ESTELLE

Estelle Leblond/Mélanie Farnier photo Leandro Rey

Estelle Leblond/Mélanie Farnier photo Leandro Rey

Estelle Leblond :

"Sur la route du retour du TT 2017...
Pleins de beaux messages et de photos, de gentilles attentions et de félicitations, merci beaucoup pour ça! 😊

Que vous dire sur ce TT? Que c'est beau? Que c'est bon? Que ça peux être dur? Que c'est une grosse claque d'humilité en travers de la tronche? Que ca aurait pu être mieux mais aussi pire?
Mais tout ça vous le savez déjà! 🙂

Par contre je peux vous dire que rien n'aurait été pareil sans celui et celle qui me donne jusqu'à leur dernière goutte d'énergie, d'amour et de passion pour que cette aventure ai lieu.

Ni sans celle à qui j'ai donné aveuglement ma confiance et mon amitié et qui a fait de même avec la sienne pour que nous fabriquions et partagions ces purs moments de folie et de joie pendant nos tours, et en dehors aussi.

Ni sans celle qui attend, et des fois subit nos tours derrière son écran et accrochée à son téléphone.

Ni sans celui qui à imaginé, crée et veille constamment sur ma jolie bête en métal.

Ni sans celui qui m'a beaucoup apporté sans en avoir conscience.

Ni sans celle pour qui l'accolade du départ et primordiale pour toute les deux.

Ni sans toutes les personnes qui sont intervenues de près ou de loin dans cette jolie histoire!"

VIDEO LE GUIDONNAGE DE JAMES HILLIER

VIDEO L'ACCIDENT DE IAN HUTCHINSON

SAMEDI 10 JUIN POST TT RACES CIRCUIT DE BILLOWN

TT LES COURSES
TT LES COURSES
TT LES COURSES

Elles se déroulent traditionnellement le lendemain du Senior TT sur le circuit de BIllown. une après midi d'essais et de courses avec des pilotes du TT qui sont restés sur l'île. 

Programme

Essais de 13 h à 16 h puis

Course 1. 600cc (8 tours) début à 17h50 puis

Course 2. 250cc/ 650cc (6 tours) twins puis

Course 3. 1000cc (8 tours)

Totalement dans la tradition des courses sur routes nationales

Totalement dans la tradition des courses sur routes nationales

William Dunlop

William Dunlop

Glen Harrison pilote Chris Preston Racing

Glen Harrison pilote Chris Preston Racing

Plus gris qu'humide

Plus gris qu'humide

600

Départ "mass start"

Départ "mass start"

La horde dans la longue ligne droite

La horde dans la longue ligne droite

Glenn Harrison

Glenn Harrison

Jamie Coward

Jamie Coward

TT LES COURSES

250/650

Les 650, pas de 250 2 temps  cette année

Les 650, pas de 250 2 temps cette année

James Cowton

James Cowton

TT LES COURSES
Les motos de James Cowton

Les motos de James Cowton

1000

En pré-grille

En pré-grille

Vite, très vite

Vite, très vite

Jamie Coward

Jamie Coward

James Cowton

James Cowton

Jamie Coward gagne la course sponsorisée par son propre partenaire devant James Cowton et un décevant William Dunlop

Jamie Coward gagne la course sponsorisée par son propre partenaire devant James Cowton et un décevant William Dunlop

Jamie Coward

Jamie Coward

TT LES COURSES

JULIEN TONIUTTI/XAVIER DENIS/FABRICE MIGUET, LE BILAN POUR LE TEAM OPTIMARK

TT LES COURSES

Xavier Denis

Le rideau se tire sur ce TT 2017...
Que dire?
On pourrait être mesquins, et se plaindre d'avoir eu des soucis de coupure sur la moto aux tours 2 et 4 aujourd'hui, probablement dus à une consommation anormalement élevée. On pourrait se plaindre et dire que ce 18'32 aurait put être un 18'25. Mais il faut en laisser pour l'année prochaine.
Et surtout, il faut respecter les autres. Ceux qui ne reviendront pas l'année prochaine parce qu'ils nous ont quitté, mais aussi celles qui ...ont dû abandonner si prêt du but, et qui donneraient volontier des baffes aux geignards comme moi.
Donc on va juste savourer ce TT un peu particulier, et se dire qu'on fera encore mieux l'année prochaine car le potentiel est loin d'être atteint 
Merci à tous !

TT LES COURSES

Julien Toniutti

"Ca y est, ce TT 2017 se termine et il est déjà l'heure de reprendre le ferry pour retrouver une vie normale ou tout ne défile pas à 300km/h. Je peux tout de même savourer d'avoir pu le finir sur une très bonne note en remportant un replica de bronze après avoir amélioré mon chrono de 4 secondes par rapport à l'année dernière soit 18'33"63 pour parcourir les 264 virages qui composent ce tracé exigeant de 60kms.

Malgré des débuts difficile compte... tenu des conditions météo qui ne nous ont pas permis de pouvoir faire beaucoup d'essais, j'ai réussi à prendre beaucoup de plaisir au guidon de ma R1 dans cette dernière course. Cela m'a permis d'améliorer mon chrono de 2016 dans le dernier tour de la course "Senior TT" et donc de battre de 3 secondes le record qui avait été établi par le "Mig" avec un tour à plus de 196km/h de moyenne.

Bravo à mon coéquipier Xavier qui a fait encore mieux en roulant 8 dixièmes plus vite que moi dans ce dernier tour et qui devient donc le Français le plus rapide au TT sur un tour.

Un grand merci à tous les nombreux partenaires qui m'ont encore suivi dans cette aventure extraordinaire, à toute l'équipe Optimark road racing team sans qui tout cela ne serait pas envisageable mais aussi à Quentin et Fred qui ont une nouvelle fois fait du super boulot pour me préparer d'excellentes motos et arriver au bout de tout ça.

Une pensée particulière pour Davey avec qui j'avais partagé mon premier Manx GP en 2014 et tous les pilotes qui sont tombés aux essais ou en course et dont certains ont eu moins de chance que d'autres.

Merci à tous pour vos nombreux messages (auxquels je ne peux pas tous répondre), à tous ceux qui ont fait le déplacement pour nous soutenir là bas avec toujours un petit mot sympa et à tous ceux qui ont suivi cette course exceptionnelle de près ou de loin.

Maintenant il est temps de souffler un peu (mais pas trop) et de vous donner rendez-vous à Cerdon les 17 et 18 juin pour le rallye de l'Ain ou je roulerai avec pour seul objectif de partager un bon moment avec les copains.

A bientôt pour de nouvelles aventures...."

TT LES COURSES

Fabrice Miguet:

"ptit résumé de la course Senior.
Aprés ma petite chute de mercredi , la il fallait faire quelque chose, j étais loin de mes temps et la moto dur a pilotée. alors on decide le jeudi de descendre en ressort et on donne l amorto a K-Tech pour un changement de ressort ( pourtant celui ci allait bien l année derniere ) .Ces derniers nous disent que l on a le bon resort mais qu il etait trop préchargé ( il y avait que eux qui avait toucher la précharge du ressort pendant les ess...ais).
Ah , on ce dit , que oui nous aussi on avait trouvé qu ils avaient préchargé pas mal le ressort. Donc les essai du jeudi sont annulés a cause du mauvais temps,
Grrrr , je vais partir pour la course direct avec un réglage que je connais pas , pfff je me dis bon bah je pars ou je pars pas. bon allez on y va , j ais mon ' titre de Francais le plus rapide a défendre face aux 2 autres pilotes du Team Optimark et dont je savais qu ils allaient rouler plus vite que mon ancien record....
je pars comme dab , en prenant le temps et en fesant gaffe par rapport ala modif de réglage mais avec le couteau entre les dents quand meme. j effectuerai mon tour le plus rapide en 18' 43 ( c est pas mal , avec le peu de tours fait , mais un peu juste par rapport a mon chrono de référence) . je finis la course a la 38 eme place ,( avec un tour avec mes meilleurs partiels en 18' 35 ) , et surtout je deviens le Francais avec le plus de courses finies au Tourist Trophy , une belle consolation.
Bravo a Xavier Denis qui lui a roulé en 18'32 et qui deviens le Francais le plus rapide au TT et bravo a Julien Toniutti qui a rouler en 18'33 et qui raccor de peu ce record
merci a mon équipe (Dom ,Mutt,Léna,Pat,benjamin,Katie,et les mécanos du ' Garac' , au Team Optimark , a tous mes sponsors, et avous tous par vos différents gestes et en me suivant dans mes aventures
Un TT , c est toujours un moment magique , mais avec une intensitée différente, je vous raconterais ces 2 semaines fabuleuses prochainement..
Et surtout bravo a l equipage de sidecars féminin Estelle et Mélanie qui ont fait une trés belle performance et aux autres équipages Français et a Tim qui a fini 12 eme en supertwin , bravo...."

VENDREDI 9 JUIN

TT LES COURSES
7h des nuages, mais on tient le bon bout
7h des nuages, mais on tient le bon bout

7h des nuages, mais on tient le bon bout

Programme de la journée, le temps devrait le permettre.

Abandon de la deuxième course Supersport il n'est pas possible de faire effectuer 10 tours au pilote dans cette journée.

10.15 SES TT Zero Race (1 tour)

11.15 Sure Sidecar (3 tours)

13.15 PokerStars Senior  (6 tours)

DERNIERES NEWS

Le soleil tarde à sortir, on annonce un retard d'une heure pour la première course.

- Guy Martin ne roulera pas au Senior TT, la Honda ne lui permet pas de rouler en sécurité. Ce n'est pas l'année Honda...

- Une heure supplémentaire de retard donc départ prévu pour 12h15

- Fuite détectée au réservoir du side d'Estelle, Sam Gache le fabricant de la machine (SGR) a réparé.

-Timothée Monot ne roulera pas sur la Lito en TT Zero

TT Zero 13 machines prévues mais seulement 8 motos en parc fermé !!!!!

Chez Mugen on est prêt !

Chez Mugen on est prêt !

La Brunel qui sera pilotée par James Cowton

La Brunel qui sera pilotée par James Cowton

La Sarolea de Dean Harrison

La Sarolea de Dean Harrison

La moto de l'Université de Bath pilotée par Matthew Rees

La moto de l'Université de Bath pilotée par Matthew Rees

L'Energica pilotée par Adam Child

L'Energica pilotée par Adam Child

Les deux motos de l'Université de Nottingham avec Daley Mathison et Antonio Maeso au guidon

Les deux motos de l'Université de Nottingham avec Daley Mathison et Antonio Maeso au guidon

Alors qu'on annonce une nouvelle heure de retard, les sides ont passé les contrôles techniques.

Dave Molyneux et son DMR Yamaha

Dave Molyneux et son DMR Yamaha

Les 2 sides des Lebolnd dans les mains des commissaires techniques

Les 2 sides des Lebolnd dans les mains des commissaires techniques

Parc fermé pour la machine de Franck Barbier

Parc fermé pour la machine de Franck Barbier

La carène attend son châssis pour le side d'Estelle

La carène attend son châssis pour le side d'Estelle

TT ZERO

Les Mugen
Les Mugen

Les Mugen

Bruce Anstey et Guy Martin sur la ligne
Bruce Anstey et Guy Martin sur la ligne

Bruce Anstey et Guy Martin sur la ligne

La Sarolea

La Sarolea

Dean Harrison

Dean Harrison

Daley Mathison

Daley Mathison

La machine d'Antonio Maeso

La machine d'Antonio Maeso

Les Mugen au départ
Les Mugen au départ

Les Mugen au départ

Dean Harrison et la Sarolea

Dean Harrison et la Sarolea

Daley Mathison

Daley Mathison

Antonio Maeso

Antonio Maeso

Adam Child et la Energica

Adam Child et la Energica

Bruce Anstey

Bruce Anstey

Guy Martin

Guy Martin

Daley Mathison

Daley Mathison

Arrivée de Bruce Anstey, on à même eu droit a un burn
Arrivée de Bruce Anstey, on à même eu droit a un burn

Arrivée de Bruce Anstey, on à même eu droit a un burn

1 et 2 pour le Mugen Bruce Anstey et Guy Martin dans la fumée des burn
1 et 2 pour le Mugen Bruce Anstey et Guy Martin dans la fumée des burn

1 et 2 pour le Mugen Bruce Anstey et Guy Martin dans la fumée des burn

Daley Mathison 3ème

Daley Mathison 3ème

Conférence de presse

Conférence de presse

Comme d'habitude en TT Zero course d'un tour sans surprise...

Les 2 Mugen ont mené cette catégorie qui tarde à se développer. Les superbes Mugen Shinden de Bruce Anstey et Guy Martin ont trusté les deux premières places. On attendait un sursaut des concurrentes en particulier de la Sarolea pilotée par Dean Harrison.

Il est vrai que pas ou peu d'essais ont été effectués pour cette catégorie.

Bruce Anstey a mené toute la course laissant Guy Martin à la deuxième place lui qui pouvait rêver de sa première victoire au TT!

Dean Harrison a longtemps été troisième mais Daley Mathison a pris le meilleur sur Dean Harrison pour la troisième place assurant le podium pour la moto de l'Université de Nottingham.

12 ème succès au TT pour Bruce Anstey, 17 podiums pour Guy Martin.

Pas de record battu la moto gagnante est plus lente de 2 secondes.

La vitesse à Sulby 162.9 mph pour Guy Martin et 162.1 mph pour Bruce Anstey  environ 6/7 miles de mieux que les Lightweight.

1 1 Bruce Anstey Mugen 19:13.924 117.710 Silver
2 2 Guy Martin Mugen / Mugen 19:55.331 113.632 Silver
3 6 Daley Mathison University of Nottingham / University N 20:43.748 109.209 Silver
4 3 Dean Harrison Sarolea / Sarolea 20:56.924 108.064 Bronze
5 7 Antonio Maeso University of Nottingham / University of Nott 24:49.385 91.197
6 11 James Cowton Brunel / Brunel Racing TT Zero 24:53.229 90.963
7 14 Adam Child MCN / MCN / Moto Corsa 28:42.662 78.848
8 8 Matthew Rees University of Bath / University of Bath 29:14.549 77.415

SIDECARS

3 équipages français au départ Claude Montagnier souffrant de son genou n'a pas pu se qualifier.

Les frères Birchall

Les frères Birchall

Dave Molyneux/Dan Sayle

Dave Molyneux/Dan Sayle

John Holden/Lee Cain

John Holden/Lee Cain

Tim Reeves/Mark Wilkes

Tim Reeves/Mark Wilkes

Estelle Leblond/Mélanie Farnier

Estelle Leblond/Mélanie Farnier

François Leblond/Bruno Picquoin

François Leblond/Bruno Picquoin

Franck Barbier/Goulven Crochemore en approche de la ligne de départ

Franck Barbier/Goulven Crochemore en approche de la ligne de départ

Holden/Cain
Holden/Cain

Holden/Cain

Birchall/Birchall

Birchall/Birchall

Conrad Harrison / Andrew Winkle

Conrad Harrison / Andrew Winkle

Les grands vainqueurs Ben et Tom Birchall

Les grands vainqueurs Ben et Tom Birchall

John Holden/Lee Cain

John Holden/Lee Cain

François Leblond/Bruno Picquoin meilleurs Français

François Leblond/Bruno Picquoin meilleurs Français

SIDE CAR LES FAITS MARQUANTS

Au premier pointage à Glen Helen, l’équipage Holden/Cain est en tête, devant les frères Birchall, Molyneux/Sayle, Reeves/Wilkes, Founds/Walmsley, Blackstock/Rosney et Harrison/Winkle. Estelle Leblond et Mélanie Farnier foncent en 12e position.

Déjà plus de Molyneux/Sayle à Ramsey : ils ont cassé à Sulby !

Les Birchall, au-dessus du lot, franchissent Cronk Ny Mona avec 7’’ d’avance sur Holden/Cain. Et dans la ligne droite des stands, Reeves/Wilkes ont pris –provisoirement- un avantage de 1’’2 sur Holden/Cain.

Deuxième tour :

A Glen Helen, Holden/Cain ont repris la deuxième place… mais ils sont désormais à 13’’59 des Birchall. Les écarts se creusent sévèrement. Avec l’abandon de Reeves/Wilkes, les sidecars se présentent à Ballaugh Bridge dans cet ordre : Birchall devant Holden à 14’’6, et Blackstock à 1 minute. Estelle Leblond/Mélanie Farnier sont dans le top 10 : 9e, devant Handcock/Edwards, Baker/Baker, et Lambert/Canipa.

Certes, il y a eu quelques défaillances devant elles, mais les filles cravachent ferme, et le speaker s’égosille : « les Françaises remontent !!! » A Ramsey, les voilà 7e, à 3’’6 seulement de Bennett/Vasseur dont le moteur, peu rodé, n’en finit pas de s’assouplir et de prendre de la puissance pendant la course.

A la fin du deuxième tour, en passant devant le Grandstand, Estelle et Mélanie pointent à 0’’8 de Bennett/Vasseur.

Dans le troisième tour, les Birchall maintiennent leur avance (20’’) sur Holden/Cain, tandis que Blackstock/Rosney continuent de perdre du terrain (2’03’’630). Mais les Françaises tiennent la cadence de plus en plus soutenue de Bennett. Aux prises avec des soucis techniques, le duo Ramsden est tombé de la 5e à la 9e place. Estelle Leblond/Mélanie Farnier collent au train de Bennett/Vasseur : elles sont 6e à 3’’en passant à Ballaugh. Réduisent l’écart à 2’’6 à Ramsey… Jusqu’où vont-elles aller ??? On ne les voit pas à Bungalow… Le speaker annonce un incident au 27e Mile (Schofield/Thomas sont sortis de la route). Mais Estelle et Mélanie, elles, ont cassé à Joey’s.

Les Birchall s’acheminent vers leur 6e victoire au TT. La deuxième en deux courses cette année.

Les Français:

16 35 Francois Leblond / Bruno Picquoin Shelbourne Suzuki /01:05:30.938 103.661
19 36 Franck Barbier / Goulven Crochemore* SGR Suzuki /c 01:06:35.425 101.988

Marc Vasseur associé à Karl Bennet finissent 5 ème.

Abandon d'Estelle Leblond/Mélanie Farnier sur problème de pompe à essence.

1 1 Ben Birchall / Tom Birchall LCR / IEG Racing 58:40.090 115.760 Silver
2 3 John Holden / Lee Cain Honda / Silicone Engineering 59:06.688 114.891 Silver
3 4 Conrad Harrison / Andrew Winkle Honda / Printing  01:01:43.005 110.041 Silver
4 26 Lewis Blackstock / Patrick Rosney Suzuki / Dave 01:01:50.080 109.832 Bronze
5 8 Karl Bennett / Maxime Vasseur Suzuki / Bennett 01:02:21.773 108.901 Bronze
6 11 Tony Baker / Fiona Baker-Holden Suzuki / Silicon 01:02:32.122 108.601 Bronze
7 13 Robert Handcock / Ken Edwards Baker / Maddo 01:02:38.524 108.416 Bronze
8 20 Gregory Lambert / Julie Canipa Honda / John Ya 01:02:39.965 108.374 Bronze
9 12 Wayne Lockey / Mark Sayers Ireson Honda  01:02:46.702 108.181 Bronze
10 10 Gary Knight / Daniel Evanson Green Ant / Redli 01:02:47.422 108.160 Bronze
11 21 Mick Alton / Chrissie Clancy LCR Suzuki / J & C01:02:50.882 108.061 Bronze
12 9 Steve Ramsden / Matty Ramsden LCR / Rams 01:03:01.764 107.750 Bronze
13 17 Mike Roscher / Ben Hughes LCR Suzuki  R 01:04:08.603 105.878 Bronze
14 14 John Saunders / Frank Claeys Shelbourne  01:04:18.372 105.610 Bronze
15 49 Gary Gibson* / Daryl Gibson* Suzuki / GDM Logistics 01:05:19.123 103.973
16 35 Francois Leblond / Bruno Picquoin Shelbourne Suzuki /01:05:30.938 103.661
17 27 Dave Wallis / Scott Hardie* Suzuki / Amber  01:06:02.338 102.839
18 39 Craig Melvin / Stuart Christian Suzuki / Artisan Real E 01:06:28.704 102.159
19 36 Franck Barbier / Goulven Crochemore* SGR Suzuki /c 01:06:35.425 101.988

SENIOR

Le boss veille

Le boss veille

Optimark Road Racing Team

Optimark Road Racing Team

Michael Dunlop

Michael Dunlop

Julien Toniutti

Julien Toniutti

Fabrice Miguet

Fabrice Miguet

Peter Hickman photo SMJ Photography

Peter Hickman photo SMJ Photography

Julien Toniutti arrêté au drapeau rouge  à Ballaugh Bridge

Julien Toniutti arrêté au drapeau rouge à Ballaugh Bridge

Bruce Anstey

Bruce Anstey

Davo Johnson

Davo Johnson

Alors que Bruce Anstey était le premier à ravitailler suivI de Davo Johnson lors de ce 2 ème tour: drapeau rouge.

Chute de Ian Hutchinson avec une fracture du fémur, il a été transporté à l'hôpital, il est conscient.

Redémarrage de la course à 17h15 locale, pour 4 tours.

C'est parti pour 4 tours.
C'est parti pour 4 tours.

C'est parti pour 4 tours.

Bruce Anstey

Bruce Anstey

Michael Dunlop premier tour départ arrêté à 132.292mph
Michael Dunlop premier tour départ arrêté à 132.292mph

Michael Dunlop premier tour départ arrêté à 132.292mph

Peter Hickman

Peter Hickman

Michael Dunlop

Michael Dunlop

Dean Harrison

Dean Harrison

Peter Hickman
Peter Hickman

Peter Hickman

Le burn d'arrivée bien dans la tradition

Le burn d'arrivée bien dans la tradition

Le grand vainqueur Michael Dunlop

Le grand vainqueur Michael Dunlop

2 ème Peter Hickman

2 ème Peter Hickman

3 ème Dean Harrison

3 ème Dean Harrison

TT LES COURSES

PETITES BREVES ET COMMENTAIRES D'ANNE GUINTINI

SUZUKI SOULAGE

Il fallait voir le soulagement des hommes de Suzuki à l’arrivée. Eux, et tous les membres du team investi autour de Michael Dunlop, faisaient plaisir à voir ! Le vainqueur du jour aussi, mais il lui fallait un peu de temps encore, à la descente du podium, pour relâcher toute la pression accumulée sur ses épaules. Il s’était préservé au mieux avant la course, s’était rendu directement sur la grille pour ne pas avoir à affronter l’assaut des curieux dans le parc fermé. Protégé, couvé par son équipe, et enfermé dans sa carapace, il n’a enfourché sa moto qu’au tout dernier moment, à quelques mètres du portique de départ.

Etait-il sûr que sa Suzuki tiendrait les six tours ? « Plutôt, oui, dira-t-il après coup. Parce qu’après la déconvenue du Superbike, les gars se sont penchés sur le problème et en ont trouvé l’origine. Ils ont bossé comme des damnés. Je leur suis énormément reconnaissant. A eux, et à ma machine. Tous ensemble, nous avons donné tout ce que nous avions. » Il admet cependant qu’il reste beaucoup de développement à faire… Ce qui permet les plus grands espoirs pour la suite.

DUNLOP LEADER EN LIBRAIRIE, AUSSI

La victoire de Michael Dunlop va encore booster les ventes de son autobiographie : « Road Racer, it’s in my blood » est tout simplement en tête du classement best sellers du Sunday Times, tous livres confondus ! Jamais l’ouvrage d’un pilote moto ne s’était trouvé en si avantageuse position. Il est vrai que la confession de Michael Dunlop en 284 pages se révèle d’une profondeur et d’une sincérité bouleversantes. Brute de fonderie et sans concession, comme lui. Terriblement pure.

HICKMAN AU TOP

Cinq courses, cinq podiums. Trois fois 2e, deux fois 3e. Peter Hickman commente son « incroyable semaine » avec bonhomie : « je ne peux pas demander plus ! » Pour cela, il attendra l’année prochaine, où il abordera le TT avec une ambition confortée par ses 

résultats actuels. « J’ai beaucoup appris pendant cette édition 2017. Mais je dois dire aussi que j’ai été servi par le formidable travail de mon team. J’avais l’impression qu’à chaque course, ils étaient meilleurs ? Nos pit-stops du Senior ont été incroyablement rapides. »

Envisageait-il de faire la fête pour célébrer ses exploits répétés ? « Je pense plutôt qu’à 10 heures du soir je serai couché ! »

POUR LA PETITE HISTOIRE

Le record du tour de Michael Dunlop, signé l’an dernier, tient toujours. Néanmoins, si l’on considère son passage, entre les tours 1 et 2, de Glen Helen à Glen Helen, il a fait tomber la barre des 17 minutes et couvert la distance en 16’58’’705 à 133,334 mph (214,58 km/h).Hickman l’a faite en 17’02’’690 0 132,814 mph (213,74 km/h).

Michael Dunlop a enregistré sa plus faible avance sur Hickman au 1er tour à Glen Helen, et sa plus importante à l’arrivée du dernier tour. En 24 secteurs de référence sur les 4 tours de course, il aura été 13 fois le plus rapide.

NOS FRANÇAIS

Tous les trois ont franchi la ligne d’arrivée !

Xavier Denis pas content de sa 31e place, car il pense qu’il aurait fait mieux sans quelques soucis d’essence. Il n’empêche qu’il a signé le meilleur chrono des trois, en 18’32’’839 au 4e tour , à 122,055 mph (196,42 km/h de moyenne. Quand même !). Julien Toniutti, 34e, a bouclé son 4e tour en 18’33’’636, à 121,968 mph (196,28 km/h). Fabrice Miguet, la veille, se demandait s’il allait courir étant donné le peu de roulage qu’il avait dans les « pattes ». Il s’est finalement aligné au départ. Bien lui en a pris ! Il a terminé la course, certes derrière les deux jeunes, mais après 17 TT qui pourrait en dire autant ? Mig a roulé en 18’43’’007 dans son 4e tour, à 100,968 mph (162,49 km/h).

SENIOR TT LES FAITS DE COURSE

Peter Hickman, avant le départ du Senior, est celui qui peut se targuer de la plus belle constance : quatre courses, quatre podiums, deux fois 2e, deux fois 3e.

Départ à 15h15… Et c’est justement Hickman qui boucle le premier tour en tête, talonné par Hutchinson (à 1’’7 au passage devant le Grandstand), Harrison (à 2’’8), Anstey (à 1’’2) et Michael Dunlop (à 0’’5).

Hutchinson prend le commandement au début du deuxième tour. Hickman suit à 0.085, devant Harrison. Michael Dunlop a passé Anstey, qui roule devant Cummins, David Johnson, Brookes, Knees, Hillier, Williams Dunlop, Rutter, Jessop.

Bagarre archi-serrée. Hutchinson mène toujours à Ballaugh Bridge, mais Hickman se présente en tête à Ramsey.

Pas de Hutchy à Bungalow. Hickman reste leader, devant Harrison (à 2’’2), Anstey (à 2’’2) et Michael Dunlop (à 5’’3).

Les premiers ont franchi Cronk Ny Mona quand on annonce un drapeau rouge. Il est 15h50. Hutchy est tombé un peu plus tôt ; transporté par hélicoptère au Noble’s Hospital, il souffre d’une fracture du fémur.

Anstey, Dunlop, Harrison et David Johnson viennent de rentrer aux stands pour le premier ravitaillement. La course est interrompue.

A 17h15, un nouveau départ est donné pour 4 tours.

Hickman se trouve très brièvement en tête, mais à Glen Helen Michael Dunlop survolté prend le commandement. On le devine transcendé. Il ne va pas laisser filer cette occasion. N’a-t-il pas dit, pour justifier son choix de rouler sur une Suzuki toute neuve, qu’il voulait montrer qu’il gagnerait avec n’importe quelle monture ? Anstey à 1’’6, Harrison à 0’’092, Hickman à 0’’2, Rutter à 2’’8, Hillier à 1’’6, Cummins à 0’’7 à Ballaugh Bridge… Cela promet ! 

Dunlop ne roule pas. Il vole !

Arrivé à Bungalow, il compte 3’’066 d’avance sur Hickman, qui a fait une bouchée de Harrison et Anstey.

Mais Hickman tient bon. A la fin du premier tour, il passe devant le Grandstand à 4’’2 de Michael Dunlop. Anstey 3e à 3’’2, Harrison 4e à 0’’7, devant Rutter à 6’’9 ; Cummins à 4’’3 a dépassé Hillier. Suivent Brookes, David Johnson, Kneen et William Dunlop.

Derrière Michael Dunlop, on se bagarre ferme. Au début du deuxième tour, Harrison déloge Anstey de la 3e place ; Hillier est repassé devant Cummins, et William Dunlop devant Kneen.

Michael Dunlop hausse sensiblement le rythme. 7’’8 d’avance sur Hickman à Bungalow, 8’’1 à Cronk ny Mona. Harrison à 6’’6 cravache devant Anstey qu’il commence à lâcher (12’’4) et Rutter.

En fait, la baisse de cadence de Bruce Anstey n’annonçait rien de bon. Peu avant la fin du 2e tour, il abandonne, sur casse mécanique.

Contrairement à la course de Superbike, celle du TT Senior ne va pas se jouer aux arrêts-ravitaillement (on se rappelle que James Hillier, sans l’amas de secondes envolées aux pit-stops, aurait dû gagner samedi dernier ; il a terminé 4e). Néanmoins, c’est Hickman qui perd le moins de temps (56’’1) au stand ; Michael Dunlop y reste 59’’1 et Dean Harrison 60’’6.

Dans le troisième tour, alors que les hommes de tête viennent de passer Ballaugh Bridge, Steve Mercer abandonne aux stands.

Ramsey : Michael Dunlop en tête, devant Hickman à 9’’9, Harrison à 14’’, Hillier à 11’’8, Rutter à 10’’4, Brookes à 9’’2, David Johnson à 2’’3, Cummins à 10’’2, William Dunlop à 8’’6, Jessop à 17’’ et Kneen à 23’’.

A la fin du troisième tour, les écarts se sont accrus, et l’on devine que sauf incident, les positions sont acquises. 

Cela n’empêche pas Michael Dunlop de forcer la cadence. Encore et encore ! Hickman à 11’’9 et Harrison à 12’’6 ne lâchent pas.

A Bungalow, les positions sont les suivantes : Michael Dunlop, Hickman à 11’’, Harrison à 11’’3, Hillier à 21’’5, Rutter à 5’’2, devant Brookes, David Johnson, Cummins, Jessop et William Dunlop 10e.

Rien de changé à Crok ny Mona.

Michael Dunlop, vainqueur de son cher TT Senior, décroche là sa 15e victoire au TT. A 29 ans, il figure déjà parmi les ténors. A ce jour, le record du nombre de victoires appartient à son oncle Joey (26), devant John McGuinness (23), Ian Hutchinson (16). Michael, avec 15, prend la quatrième place au palmarès, devant le grand Mike Hailwood (14).

Les Français:

31 ème Xavier Denis

34 Julien Toniutti

38 Fabrice Miguet

1 6 Michael Dunlop Suzuki / Bennetts Suzuki 01:09:24.711 130.456 Silver
2 10 Peter Hickman BMW / Smiths Racing 01:09:38.031 130.040 Silver
3 9 Dean Harrison Kawasaki / Silicone Engineering 01:09:48.216 129.724 Silver
4 3 James Hillier Kawasaki / JG Speedfit Kawasaki 01:10:11.713 129.000 Silver
5 11 Michael Rutter BMW / Bathams SMT Racing 01:10:12.357 128.981 Silver
6 16 Joshua Brookes Norton 01:10:28.793 128.479 Silver
7 1 David Johnson Norton / Norton Motorcycles 01:10:31.471 128.398 Silver
8 7 Conor Cummins Honda / padgettsmotorcycles.com 01:10:58.288 127.589 Silver
9 18 Martin Jessopp BMW / Riders Motorcycles BMW 01:11:09.747 127.247 Silver
10 15 William Dunlop Yamaha / Temple Golf Club 01:11:10.616 127.221 Silver
11 29 Jamie Coward BMW / Radcliffe's Racing 01:12:15.297 125.323 Silver
12 14 Dan Kneen BMW / Penz 13 BMW Motorrad  01:12:21.678 125.139 Silver
13 56 Daley Mathison BMW / Eddie Stobart 01:12:30.862 124.875 Silver
14 19 Daniel Hegarty Honda / Top Gun Racin 01:12:31.170 124.866 Silver
15 25 James Cowton Kawasaki / McAdoo Racing  01:12:32.815 124.819 Silver
16 12 Gary Johnson Suzuki / ReactiveParts.com 01:12:34.137 124.781 Silver
17 36 Philip Crowe BMW / Handtrans / Fleetwood  01:12:35.014 124.756 Silver
18 22 Horst Saiger Kawasaki / iXS 01:12:36.982 124.699 Silver
19 24 Shaun Anderson Suzuki / Anderson Race Deve 01:12:54.884 124.189 Bronze
20 38 Dominic Herbertson BMW / WH Racing 01:13:09.825 123.766 Bronze
21 43 Brian McCormack BMW / Vanfleet Transport 01:13:21.682 123.433 Bronze
22 33 Michael Sweeney BMW / MJR Racing 01:13:29.604 123.211 Bronze
23 55 Michael Russell Kawasaki / RAF Sports 01:13:54.988 122.506 Bronze
24 32 Stefano Bonetti BMW / Speed Motor 01:14:07.861 122.151 Bronze
25 44 Craig Neve Honda / Callmac Flexi Hydraulic 01:14:13.204 122.005 Bronze
26 72 Barry Furber Kawasaki / Vauxhall / Greenhous  01:14:33.871 121.441 Bronze
27 57 Andrew Dudgeon Kawasaki / Team Slick Perfor 01:14:38.971 121.303 Bronze
28 42 Kamil Holan BMW / McRace by IVR BMW  01:14:45.895 121.116 Bronze
29 81 Raul Torras Martinez Yamaha / Martimotos.co 01:14:57.759 120.796 Bronze
30 31 Ryan Kneen BMW / Charmer Builders Ltd 01:15:23.623 120.105 Bronze
31 78 Xavier Denis Kawasaki / Optimark Road Racin 01:15:27.426 120.005 Bronze
32 46 Ian Pattinson BMW / Weardale Racing Ltd 01:15:33.637 119.840 Bronze
33 69 Adrian Harrison Kawasaki / Silicone Engineering01:15:57.299 119.218 Bronze
34 64 Julien Toniutti Yamaha / Optimark Road Racing  01:16:00.363 119.138 Bronze
35 76 Mark Goodings Kawasaki / PMH Promotions 01:16:04.654 119.026 Bronze
36 53 Alessandro Polita BMW / Team Penz13.com B 01:16:06.232 118.985 Bronze
37 66 David Hewson BMW / Obsession Engineering L 01:16:19.596 118.638 Bronze
38 61 Fabrice Miguet Kawasaki / Optimark Road Racing T01:16:31.184 118.338
39 70 Richard Wilson Honda / G. Higgins 01:16:39.863 118.115
40 80 Richard McLoughlin Kawasaki / Autotech motor repair  01:16:46.052 117.956
41 82 Frank Gallagher Kawasaki / Frankieg Racing 01:16:59.323 117.617
42 67 George Spence Yamaha / Dod Spence Racing 01:17:11.759 117.301

43 75 David Madsen-Mygdal Honda / RJP Racing 01:17:17.779 117.149
44 83 Forest Dunn Honda / Forest Dunn Racing 01:18:41.198 115.079
45 73 Eric Wilson BMW / PRB / Econoloft Racing 01:20:15.718 112.821

JEUDI 8 JUIN

TT LES COURSES
TT LES COURSES
TT LES COURSES

Programme prévu

12.15 Monster Energy Supersport Race 2 (4 tours)

14.45 SES TT Zero Race (1 tour)

ANNULATION DE TOUTES LES COURSES POUR PLUIE

REPORT A DEMAIN AVEC NOUVEAU PLANNING

Abandon de la deuxième course Supersport

10.15 SES TT Zero Race (1 tour)

11.15 Sure Sidecar (3 tours)

13.15 PokerStars Senior  (6 tours)

PETITES BREVES ET COMMENTAIRES D'ANNE GUINTINI

BAD NEWS, SAD NEWS

Le drapeau rouge qui avait un mis un terme prématuré à la journée de mercredi n’augurait rien de bon. Il traduisait l’extrême gravité de « l’incident » -comme on dit pudiquement sur l’Ile de Man- survenu au 33e Mile des qualifications pour le Senior TT. Guy Martin hochait tristement la tête en rejoignant son équipe, et l’issue ne laissait guère planer le doute.

Dans la soirée, la nouvelle fut annoncée en douceur, par le biais d’images télévisées montrant le pilote de la BMW N°26 en action. Pas de commentaire, mais cette simple légende : Alan Bonner, 1984-2017. Natif de Stamullen en République d’Irlande, il avait 33 ans.

Il avait débuté au TT en 2014, et décroché sa toute meilleure place en 2015 : 15e du Senior TT. Respect !

Cette année sur l’Ile de Man, Alan Bonner avait terminé 28e du Superbike dimanche dernier. Et 30e du Superstock au matin de son accident.

Il demeure à ce jour le plus rapide de tous les pilotes de République d’Irlande sur le Mountain Course, avec ce tour bouclé en 2015 à 127,090 mph de moyenne (204,53 km/h).

RUTTER TOUJOURS JEUNE

Au physique, on lui donne volontiers ses 45 ans (voire un peu plus). Mais au mental, Michael Rutter montre cette année qu’il faut toujours compter avec lui. Quatrième du Superstock mercredi matin, il n’aurait pas fallu grand-chose pour qu’il monte sur le podium. Il était encore chaud bouillant quand il a pris le départ du Lightweight quelques heures plus tard… pour le remporter ! Son palmarès compte à présent 15 podiums au TT, dont 5 victoires. La dernière remontait au TT Zero en 2015… « Ouh là là, ça fait tellement longtemps que je ne m’en souvenais même plus ! » Vilain menteur ! Même en électrique, un succès au TT ne peut pas s’oublier.

AU PROGRAMME VENDREDI

Après avoir longuement discuté avec les concurrents engagés dans le TT Zero, les organisateurs ont choisi de maintenir la course, qui ouvrira donc la journée de demain vendredi, à 10h15 (1 tour, sur lequel on attend la confrontation entre Guy Martin et Bruce Anstey).

Les sidecars pour une fois ne feront pas les frais d’une météo capricieuse. La seconde épreuve de side est toujours prévue, et se tiendra dans la foulée du TT Zero, à 11h15. En revanche, pour clore une édition 2017 déjà bien tourmentée, on ne pouvait imposer aux pilotes un programme surchargé en cette dernière journée de compétitions. C’est la seconde course de Supersport que l’on a décidé d’annuler Enfin, le départ du Senior TT sera donné à 13h15.

En principe, il ne devrait pas y avoir de contre-indications météo

COMME TOUJOURS QUAND IL Y A MAUVAIS TEMPS....UNE PROMENADE DANS L'ILE

Manx Museum

Suzuki de Mike Grant

Suzuki de Mike Grant

Peter Hickman et Steve Parrish

Peter Hickman et Steve Parrish

La Suzuki de Mike HAILWOOD

La Suzuki de Mike HAILWOOD

Une magnifique Velocette KTT

Une magnifique Velocette KTT

The Manx Aviation and Military Museum 

Canon automoteur
Canon automoteur

Canon automoteur

V12 Rolls Royce

V12 Rolls Royce

Murray's Museum

Rare Honda 125 Benly

Rare Honda 125 Benly

Aermacchi Ala dOro 350 usine ex Renzo Pasolini

Aermacchi Ala dOro 350 usine ex Renzo Pasolini

La 250 Mondial utilisée par Mike Hailwood en 1959

La 250 Mondial utilisée par Mike Hailwood en 1959

Fatigué John McGuinness

photo Francis Perrenod

photo Francis Perrenod

MERCREDI 7 JUIN

TT LES COURSES
Le temps est correct à Bungalow et à Douglas
Le temps est correct à Bungalow et à Douglas

Le temps est correct à Bungalow et à Douglas

Ca devrait passer aujourd'hui le temps semble correct seul reste le problème du vent, un gros programme en vue puisque 3 courses devront se s'effectuer.

Programme

10.45 Course RL360 Quantum Superstock (4 tours)

12.25 Sidecar Qualifications (1 tour)

13.45 Course Bennetts Lightweight TT (4 tours)

15.40 Senior / Supersport Qualifications (1 tour)

16.25 Course SES TT Zero  (1 tour) 

 

Dur début de journée avec l'annonce du décès de Davey Lambert accidenté lors de la course Superbike à Greeba Castle. RIP Davey.

2 drapeaux rouges dans la journée...pas de course TT Zero.

L'APERITIF DES FRANCAIS

Nos amis de Pit-Lane.biz, Jean-Marc Rummler (Optimark), Julien Toniutti, Jean-Marc Rummler, Marc Granié
Nos amis de Pit-Lane.biz, Jean-Marc Rummler (Optimark), Julien Toniutti, Jean-Marc Rummler, Marc Granié
Nos amis de Pit-Lane.biz, Jean-Marc Rummler (Optimark), Julien Toniutti, Jean-Marc Rummler, Marc Granié
Nos amis de Pit-Lane.biz, Jean-Marc Rummler (Optimark), Julien Toniutti, Jean-Marc Rummler, Marc Granié
Nos amis de Pit-Lane.biz, Jean-Marc Rummler (Optimark), Julien Toniutti, Jean-Marc Rummler, Marc Granié

Nos amis de Pit-Lane.biz, Jean-Marc Rummler (Optimark), Julien Toniutti, Jean-Marc Rummler, Marc Granié

SUITE DE L'ACCIDENT DE DAVEY LAMBERT

TT LES COURSES

On apprenait ce matin le décès du pilote du pilote Davey Lambert accidenté lors de la course Superbike de Dimanche.

TERRIBLE JOURNEE

2 accidents mortels lors de ce Mercredi. 

Jochem Van den Hoek

Jochem Van den Hoek

Jochem Van den Hoek

Lors de la course Supersport, le pilote Hollandais Jochem Van den Hoek, 28 ans, de Werkendam  a été tué.

Jochem a eu un accident au 11ème miles lors du 1er tour de la course et a été soigné sur les lieux.

Jochem a fait ses débuts au TT l'année dernière terminant 44e de sa première course, le Superbike TT ainsi qu'à la 34ème place dans la course Superstock la même année, il prenait une 36ème place dans le Senior TT 2016. Il a terminé en 27e place dans la course Superbike de cette année le dimanche 4 juin, sa meilleure place, remportant une réplique de bronze.

Alan Bonner

Alan Bonner

Alan Bonner

ACU Events Ltd regrette d'annoncer que Alan Bonner, 33 ans de République d'Irlande, est mort cet après-midi lors d'une séance de qualification auTT .

Alan a eu un incident au 33e miles lors de la séance de qualification pour le Senior TT.

Alan a fait ses débuts au TT en 2014 et avait fini quinzième au Senior TT 2015. Il a terminé 28e dans la course Superbike le dimanche 4 juin dernier, remportant une réplique de bronze et a également terminé 30e dans la course Superstock  de ce matin, remportant une autre réplique de bronze.

Il a été le plus rapide de République d'Irlande avec un tour de 127.090 mph qu'il a atteint en 2015.

PETITES BREVES ET COMMENTAIRES D'ANNE GUINTINI

LES BMW DOMINATRICES

Mais que reste-t-il aux autres ? Des miettes. Si elles sont supérieures en nombre sur le plateau de Superbike et Superstock, les BMW le sont aussi en performance. La preuve par les chiffres : 6 BMW dans le top 10 du classement Superstock. Dean Harrison (5e) s’insinue avec sa Kawasaki, Michael Dunlop (6e) infiltre sa Suzuki, et William Dunlop (7e) glisse sa Yamaha dans la bande des « top ». La première Honda n’est que 11e, avec Daniel Hegarty.

MIG AU TAPIS

Pas de chance pour Fabrice Miguet ! Enfin si, un tout petit peu de chance quand même, puisqu’il ne s’est pas blessé dans sa chute au premier tour du Superstock. Le Mig, pris d’une soudaine crampe à la jambe, s’est trouvé déconcentré. Un dixième de seconde d’inattention, à la vitesse où les pilotes roulent dans la montagne, et c’est parfois la cabriole. On ne peut pas reprocher à Mig de tomber souvent, ni de prendre des risques inconsidérés : il a pour principe incontournable de se ménager toujours une petite marge de sécurité. Voyant « son » pilote revenir entier, le patron d’Optimark, soulagé, préférait tourner l’incident à la rigolade : « Mig ? S’il se met à avoir des crampes, c’est qu’il est trop vieux ! » Il a cinquante ans, suivi de près par le Néo-Zélandais Bruce Anstey (48 ans).

XAVIER DENIS MAL ENTENDU

Pauvre Xavier Denis ! Tombé en panne à Ramsey dans le premier tour du Superstock, il se

débrouille comme un chef pour rentrer le plus vite possible -c’est-à-dire avec l’une des Subaru qui assurent fermetures et ouvertures de piste- afin de prendre le départ de l’épreuve Lightweight, aussitôt après. A Ramsey, la direction de course lui demande comment il compte rapatrier sa moto. Il répond : « notre camion viendra la chercher ». Mais le message transmis par les officiels à l’équipe Optimark est différent : « il faut que vous alliez récupérer Xavier et sa moto ». Et tandis que ses deux ravitailleurs viennent de partir pour assurer le plus vite possible le « sauvetage », le pilote débarque au parc fermé !!! Il y découvre en outre que sa Kawasaki n’a pu franchir la barrière du contrôle technique qu’en y laissant son amortisseur de direction. « Les commissaires ont découvert une fissure. Ils ont dit : soit vous le retirez, soit la moto ne court pas ». Pour se concentrer et s’élancer en confiance sur le Mountain Course, on a déjà vu mieux. Pourtant, Xavier va s’en accommoder –et même drôlement bien !- les ravitailleurs de Julien Toniutti prenant le relais des siens sur le Lightweight. Au final, il cueille avec son équipe une belle 13e place.

Avec la 12e de Timothée Monot, désormais rodé au TT, le clan français pouvait faire Cocorico !

MIG A CHUTE

Il a chuté à très basse vitesse mais est quand même allé dans le fossé, pas de mal pour lui mais du travail  sur la moto.

JOURNEE RALLONGEE… MAIS ECOURTEE

Pas facile, le TT 2017. Pour les organisateurs, contraints d’ajuster sans cesse les programmes, au gré des caprices de la météo. Et pour les coureurs, qui ne peuvent optimiser leur préparation, étant donné les reports et ajournements des épreuves.

Mercredi s’annonçait comme une journée chargée : trois courses au menu : Superstock, Lightweight et TT Zero. Deux qualifications : Sidecar et TT Senior + Supersport.

Alors qu’on s’acheminait vers une exécution complète des plans, un nouvel accident, survenu au 33e Mile pendant les quualifications Supersport/Senior, a mis un terme définitif à la séance. Drapeau rouge. Annulation du TT Zero, remis au lendemain. L’Irlandais Alan Bonner, gravement atteint, a été conduit au Noble’s Hospital de Douglas. On apprenait son décès dans le soirée.

XAVIER DENIS

"Voilà voilà, une bonne journée de m*rde qui se termine. It could have been worst comme ils disent ici. Effectivement.
Mais quand même. Abandon en Superstock dans le 1er tour, course catastrophique en Supertwin.
Espérons que la météo soit clémente afin de pouvoir lancer la Supersport 2 et la Senior pour balayer cette mauvaise journée et revenir à de bonnes sensations comme ce fut le cas en début de programme.
Stay tuned"

LEE JOHNSTON LE RETOUR

Lee Johnston était de retour à Grandstand, il a annoncé qu'il ferait son retour pour l'Ulster Grand Prix.

JULIEN TONIUTTI

"Aujourd'hui avait lieu la course Superstock 1000. Le manque de roulage les jours précédent ne nous a pas permis de pouvoir essayer beaucoup de réglages et nous avons eut du mal à rendre la moto plus facile sur ce tracé exigeant. Les sensations et les résultats n'ont donc pas été à la auteur de mes espérances avec un meilleur chrono en 19"03.

La très bonne nouvelle, c'est qu'il restait deux tours d'essais ce soir avant la course Senior TT qui devrait avoir... lieu vendredi. Nous en avons profité pour essayer des réglages de châssis qui me conviennent beaucoup plus. Nous avons été arrêté sous drapeau rouge dans le dernier secteur du circuit à cause d'une chute et nous n'avons donc même pas pu boucler un tour complet mais les différents partielles confirment les bonnes sensations que j'ai enfin pu avoir. Je me suis rapproché très nettement de mon meilleur chrono de l'année dernière et le plaisir était au rendez-vous.

Demain, la météo ne nous permettra peut être pas de pouvoir participer à la 2ème course Supersport.

En attendant, rdv ce soir à Douglas pour le traditionnel apéro des Français."

STEVE MERCER INTEGRE AU TEAM HONDA 

Le pilote Kawasaki Dafabet Devitt Racing va être intégré dans le team Honda Racing pour la deuxième course Supersport en espérant qu'elle puisse avoir lieu..

 

SUPERSTOCK

Michael Dunlop

Michael Dunlop

Ian Hutchinson

Ian Hutchinson

Peter Hickman

Peter Hickman

Fabrice Miguet team Optimark photo MartynsFotos

Fabrice Miguet team Optimark photo MartynsFotos

Julien Toniutti team Optimark photo MartynsFotos

Julien Toniutti team Optimark photo MartynsFotos

TT LES COURSES

Ian Hutchinson sur la Tyco BMW a remporté la victoire dans la course Superstock gagnant avec 22 secondes d'avance sur Peter Hickman et avec le pilote Manx Dan Kneen finissant troisième.

Hutchinson a été imparable sur la S1000RR, menant du début à la fin malgré les gros efforts d'Hickman sur la Smiths BMW qui a pris son troisième top-trois en trois courses tandis que Kneen, qui est originaire de Braddan, a été heureux de monter sur la troisième marche du podium pour la première fois

Hickman a suivi le vétaran Michael Rutter, qui a fait le meilleur premier tour puis il est passé en seconde place à Grandstand avec un tour à 130,539 mp/h alors qu'Hutchinson faisait ce même tour à131,109 mp/h.

Kneen a eu quelques problèmes avec sa machine à l'ntrée de Ramsey, mais ça ne le ralentissait pas trop.

Rutter a dû repousser une attaque de Dean Harrison au milieu de la course, mais a ensuite trouvé un peu plus de rythme après le ravitaillement et il a fait un quatrième  tour à 131.040 mph pour terminer juste  à 1.140 s derrière le pilote Bathams/SMT.

Harrison (Kawasaki) avait pris le meilleur sur  la Suzuki de Michael Dunlop au début mais il est repassé derrière l'homme de Ballymoney. Il lui a fallu attendre jusqu'à Ballaugh au quatrième tour pour revenir sur Michael Dunlop  et après avoir été le meilleurs dans 2 secteurs,  il n'avait tout simplement pas assez de temps pour rattraper Rutter.

Dunlop a terminé devant son frère William, ils sont sixième et septième tandis que David Johnson a pris la huitième place. Jamie Coward a empoché la neuvième place avec Horst Saiger en dixième. Dan Hegarty, Martin Jessopp, Sam West, Brian McCormack et James Cowton ont terminé le Top 15.

Les Français:

41 64 Julien Toniutti Yamaha / Optimark Road Racing Team 01:18:00.367 116.083

Abandons de Xavier Denis sur problème moteur et de Fabrice Miguet sur chute.

1 4 Ian Hutchinson BMW / Tyco BMW 01:09:59.261 129.383 Silver
2 10 Peter Hickman BMW / Smiths Racing 01:10:21.684 128.696 Silver
3 14 Dan Kneen BMW / DTR powered by Penz 13 01:10:42.708 128.058 Silver
4 11 Michael Rutter BMW / Bathams SMT Racing 01:10:52.862 127.752 Silver
5 9 Dean Harrison Kawasaki / Silicone Engineering 01:10:54.002 127.718 Silver
6 6 Michael Dunlop Suzuki / MD Racing 01:11:03.037 127.447 Silver
7 15 William Dunlop Yamaha / Temple Golf Club 01:12:04.373 125.639 Silver
8 1 David Johnson BMW / Fleetwood Grab Services BM01:12:11.733 125.426 Silver
9 29 Jamie Coward BMW / Radcliffe's Racing 01:12:39.386 124.630 Silver
10 22 Horst Saiger Kawasaki / Swiss Moto 01:12:58.409 124.089 Silver
11 19 Daniel Hegarty Honda / Top Gun Racing / Uggly  01:12:59.776 124.050 Silver
12 18 Martin Jessopp BMW / Riders Motorcycles BMW 01:13:10.344 123.752 Silver
13 30 Sam West BMW / PRL / Worthington 01:13:15.442 123.608 Silver
14 43 Brian McCormack BMW / Vanfleet Transport 01:13:28.537 123.241 Silver
15 25 James Cowton Kawasaki / McAdoo Kawasaki 01:13:36.226 123.026 Bronze
16 21 Dan Stewart BMW / Wilcock Consulting 01:13:39.832 122.926 Bronze
17 33 Michael Sweeney BMW / MJR Racing 01:13:40.703 122.902 Bronze
18 36 Philip Crowe BMW / Handtrans / Fleetwood Gra01:13:51.370 122.606 Bronze
19 20 Ivan Lintin Kawasaki / Dafabet Devitt RC Expre 01:13:52.850 122.565 Bronze
20 27 Daniel Cooper BMW / CMS by Dan Cooper Mot 01:13:58.578 122.407 Bronze
21 38 Dominic Herbertson BMW / Dynobike 01:14:01.148 122.336 Bronze
22 17 Steve Mercer Kawasaki / Dafabet Devitt RC Ex 01:14:12.277 122.030 Bronze
23 56 Daley Mathison BMW / Eddie Stobart 01:14:24.078 121.708 Bronze
24 77 Rob Hodson BMW / Hodson Racing 01:15:02.407 120.671 Bronze
25 49 Mark Parrett BMW / C & C Ltd IOM 01:15:02.816 120.660 Bronze
26 55 Michael Russell Kawasaki / RAF Sports 01:15:05.789 120.581 Bronze
27 42 Kamil Holan BMW / McRace by IVR BMW Moto 01:15:11.517 120.428 Bronze
28 32 Stefano Bonetti BMW / Speed Motor 01:15:14.344 120.352 Bronze
29 44 Craig Neve Kawasaki / Callmac Scaffolding 01:15:22.646 120.131 Bronze
30 26 Alan Bonner BMW / NW Racing 01:15:44.473 119.554 Bronze
31 69 Adrian Harrison Kawasaki / Graham Baxter 01:15:58.315 119.191 Bronze
32 72 Barry Furber Kawasaki / Vauxhall / Greenhous 01:16:05.574 119.002 Bronze
33 81 Raul Torras Martinez Yamaha / Martimotos.co01:16:07.546 118.951 Bronze
34 46 Ian Pattinson BMW / Weardale Racing Ltd 01:16:28.106 118.417 Bronze
35 53 Alessandro Polita BMW / Team Penz13.com B 01:16:34.564 118.251 Bronze
36 37 David Sellers Suzuki / PRF Suzuki 01:16:39.103 118.134 Bronze
37 66 David Hewson BMW / Obsession Engineeri01:16:48.525 117.893 Bronze
38 74 Anthony Redmond BMW / Team Tony 01:17:15.477 117.207
39 80 Richard McLoughlin Kawasaki / Clean Rubber 01:17:23.928 116.994
40 67 George Spence Yamaha / Dod Spence Racing 01:17:32.110 116.788

41 64 Julien Toniutti Yamaha / Optimark Road Racing Team 01:18:00.367 116.083
42 75 David Madsen-Mygdal Honda / RJP Racing 01:18:27.779 115.407

43 70 Richard Wilson Honda / Excel Signs Washington 01:19:01.541 114.586
44 83 Forest Dunn Honda / Forest Dunn Racing 01:20:26.235 112.575
45 82 Frank Gallagher Kawasaki / Frankieg Racing 01:20:41.550 112.219

Abandons de Xavier Denis sur problème moteur et de Fabrice Miguet sur chute.

LIGHTWEIGHT

Michael Rutter

Michael Rutter

Martin Jessop

Martin Jessop

Un beau trio

Un beau trio

Xavier Denis team Optimark Greeba Castle

Xavier Denis team Optimark Greeba Castle

Timothée Monot Greeba Castle photo JMP et photo MartynsFotos
Timothée Monot Greeba Castle photo JMP et photo MartynsFotos

Timothée Monot Greeba Castle photo JMP et photo MartynsFotos

Peter Hickman

Peter Hickman

Michael Rutter a pris sa cinquième victoire au TT, ce mercredi, quand il a mené la course Lightweight du début à la fin et avec sa quatrième place dans la course Superstock, il a terminé une excellente journée de course sur le circuit de la Montagne.

Sur la Paton SC-Project Reparto Corse Paton, le pilote avait fondé de grands espoirs pour la course Lightweight, ayant terminé troisième sur cette moto en 2015, et il a pris la tête dès le début, menant  d'une seconde à Glen Helen. Et avec un premier tour à 118.955 mph, il avait un avantage de 4,4 s sur Stefano Bonetti son co-équipier à l'entrée du deuxième tour.

Accélérant son rythme au deuxième tour et faisant 120.362 mph, qui s'est avéré être le tour le plus rapide de la course, Rutter a augmenté son avance à mi course avec 10,5 s sur Martin Jessopp maintenant en deuxième. Cependant, Jessopp faisait un arrêt de ravitaillement plus rapide et à Glen Helen au troisième tour la différence entre les deux coureurs était seulement  de 2,8 s.

Avec Jessopp ayant remonté de dix secondes  Rutter pouvait voir que l'écart avait diminué, mais il a accélérait et dans le dernier tour, il avait augmenté l'écart avec plus de 7,9 s d'avance. Les deux coureurs achevant le quatrième et dernier tour  au dessus de 120mph, Rutter gagne pour le première fois depuis 2013 et engrange une cinquième victoire au TT.

«C'est génial de gagner une autre course au TT, d'autant plus que je viellis maintenant!» Je n'avais pas trop forcé en essais, mais j'ai senti que la Paton pourrait me donner un bon coup de main pour le podium et bien que les Lightweight ne soient pas les plus rapides, vous devez les piloter "hard", dit-il.

«J'étais bien sur le premier tour, mais a j'ai perdu un peu de temps au ravitaillement, donc j'ai dû creuser le trou sur Martin et une fois que je l'ai eu rattrapé, nous avons eu beaucoup de plaisir.»

"Je ne comprend pas un mot d'Italien, mais l'équipe a fait un excellent travail."

Les Français:

12 33 Timothee Monot Kawasaki / TC racing 01:21:18.558 111.367 Bronze
13 26 Xavier Denis Kawasaki / Optimark Road Racing 01:21:20.436 111.324 Bronze

1 4 Michael Rutter Paton / Paton SC-Project Reparto 01:16:19.324 118.645 Silver
2 3 Martin Jessopp Kawasaki / Riders Motorcycles 01:16:28.142 118.417 Silver
3 10 Peter Hickman Kawasaki / KMR Kawaski / IEG  01:17:08.637 117.381 Silver
4 2 Ivan Lintin Kawasaki / Dafabet Devitt RC Express R 01:17:40.865 116.569 Silver
5 5 Daniel Cooper Kawasaki / KW Electrical Services b01:17:57.900 116.144 Silver
6 14 Joshua Brookes Kawasaki 01:18:23.270 115.518 Silver
7 6 Michael Dunlop Kawasaki / McAdoo Racing 01:18:30.418 115.343 Silver
8 8 James Cowton Kawasaki / McAdoo Kawasaki 01:19:21.307 114.110 Silver
9 22 Michael Sweeney Kawasaki / Kiely Heating 01:20:10.134 112.952 Bronze
10 30 Jamie Hodson Kawasaki / JGH Racing/Idesign 01:20:48.734 112.052 Bronze
11 23 Barry Furber Suzuki / Vauxhall / Greenhous / 01:20:58.333 111.831 Bronze
12 33 Timothee Monot Kawasaki / TC racing 01:21:18.558 111.367 Bronze
13 26 Xavier Denis Kawasaki / Optimark Road Racing 01:21:20.436 111.324 Bronze

14 27 Craig Neve WK / CF Moto/WK Bikes 01:21:26.270 111.192 Bronze
15 49 Callum Laidlaw Kawasaki / RT&E Bikesport 01:21:40.582 110.867 Bronze
16 17 Rob Hodson Kawasaki / CMS / SB Tuning 01:21:45.834 110.748 Bronze
17 25 John Barton Kawasaki / Wemoto.com 01:21:51.297 110.625 Bronze
18 28 Maria Costello Kawasaki / NGK Spark  01:21:56.821 110.501 Bronze
19 59 Paul Jordan* Kawasaki / B&W Site sealant 01:22:14.495 110.105 Bronze
20 31 Dave Moffitt Jhs Racing Suzuki / JHS Racing 01:22:20.466 109.972 Bronze
21 37 Anthony Redmond Kawasaki / Alan Young Peel 01:23:22.896 108.599 Bronze
22 34 Chris Petty Kawasaki / PWM-Sales Ltd 01:23:54.044 107.928 Bronze
23 44 Dominic Herbertson Kawasaki / WH Racing 01:23:56.313 107.879 Bronze
24 56 Forest Dunn Kawasaki / Forest Dunn Racing 01:24:00.484 107.790
25 50 Rikki McGovern Kawasaki / BlackArt Suspension 01:24:23.578 107.298
26 45 Wayne Axon Kawasaki / Jimmy Dalgliesh 01:24:31.962 107.121
27 58 Lee Hembury Kawasaki / Leehemburyracing.co.uk 01:25:43.166 105.638
28 53 Pete Murray VRS Kawasaki / Arizona Speed  01:25:55.075 105.394
29 51 Ian Gardner Kawasaki / Utilergy-Curtis Site Services 01:26:19.354 104.900
30 42 Rob Livesey Kawasaki / ECONOLOFT 01:26:27.940 104.726

MARDI 6 JUIN

TT LES COURSES
Wet and wild !
Wet and wild !
Wet and wild !

Wet and wild !

S'il semble qu'il puisse y avoir des améliorations dans la journée, il pleut et surtout un très fort vent secoue l'île... Encore une journée bizarre qui se profile.

Programme si le temps le permet...

12.15 TT Superstock Race (4 tours)

14.15 Sidecar Qualifications (2 tours)

15.30 TT Supersport/Lightweight Qualifications (2 tours)

16.15 SES TT ZeroQualifications (1 tours)

ON L'AVAIT ENTERRE UN PEU TROP TOT

Mig: "Record Français du tour au TT , nous sommes toujours devant 18'36'15 effectué en 2016..même si la concurrence montre les dents ( Xavier Denis en 18'36''360 et Julien Toniutti 18'37 ) ... hop hop les gars faut mettre un peu plus de gaz pour doubler l ancien. Bravo à vous et bon courage , on fait les comptes à la fin de la semaine. "

TT LES COURSES

Temps épouvantable avec pluie stoppant dans la matinée mais vent très violent amenant la fermeture de la montagne.

Leece Museum Peel
Leece Museum Peel

Leece Museum Peel

Peel le port le temps s'améliore mais le vent est toujours présent

Peel le port le temps s'améliore mais le vent est toujours présent

The House of Mannanan le musée à visiter

The House of Mannanan le musée à visiter

Are Collection 70 motos et un égard particulier pour les femmes
Are Collection 70 motos et un égard particulier pour les femmes

Are Collection 70 motos et un égard particulier pour les femmes

Laxey et une Douglas dans son jus mais qui tournait comme une neuve

Laxey et une Douglas dans son jus mais qui tournait comme une neuve

La moto des records du Lac Salé une Royal Enfield engagée par une équipe Manx

La moto des records du Lac Salé une Royal Enfield engagée par une équipe Manx

Timothée Monot en grande discussion avec Marc Granié 19 TT et 44 courses

Timothée Monot en grande discussion avec Marc Granié 19 TT et 44 courses

Timothée, sa réplica et deux joyeux membres de Pit-Lane.Biz en promenade

Timothée, sa réplica et deux joyeux membres de Pit-Lane.Biz en promenade

LUNDI 5 JUIN

TT LES COURSES

Programme si le temps le permet...

10.45 TT Supersport Race 1 (4 Laps)

12.45 Superstock Qualifying (1 Lap)

14.15 Sidecar Race (3 Laps)

15.50 Superbike/Superstock/Lightweight Qualifying (1 Lap)

16.05 TT Zero Qualifying (1 Lap)

En fait le temps permettra in extremis les 2 courses pas d'essais...

PETITES NEWS ET COMMENTAIRES D'ANNE GUINTINI

ESTELLE/MELANIE : SACREES NANAS !

Les sidecaristes étaient fous de joie : pour une fois, ce n’est pas leur course qui s’est trouvée éjectée du programme, mais les qualifications solos (Superbike, Superstock, Lightweight et TT Zero). Il s’en est fallu de peu : de l’avancée plus ou moins rapide d’une grosse masse nuageuse, qui, finalement, n’a lâché ses premières gouttes que dans le troisième et dernier tour des sidecars.

« Toute la montagne, on l’a faite sur le mouillé, rapporte Estelle Leblond, 11e en compagnie de Mélanie Farnier. Mais c’était super. On a roulé toutes seules. Je sais où et comment on a gagné du temps. » Les filles peuvent être fières d’elles : leur 2e tour, bouclé en 20’52’’949, fait de leur doublette l’équipage féminin le plus rapide de l’histoire du TT ! En outre, elles pointent à 4’’ seulement du chrono de référence, celui de Franck Lelias, le meilleur jamais réalisé par un sidecariste français. « On était fluides, pas du tout à l’arrache », se réjouit Estelle, qui peut envisager la suite avec appétit. En 1h03’06’’641, elle et Mélanie ont tourné à la moyenne de 107,611 mph (173,18 km/h) … « Sans la pluie sur la fin, on faisait 108 », assure Mélanie sans frimer.

XAVIER DENIS EN CONFIANCE

Pas de chance pour Julien Toniutti, poussé à l’abandon par une perte de puissance de sa machine. Jolie prestation de Timothée Monot (36e sur 53 à l’arrivée) pour sa première course de l’édition 2017 du TT. Mais le meilleur Français, en Supersport, aura été Xavier Denis, 32e à 115,513 mph de moyenne (185,90 km/h). Deux beaux résultats en deux jours. La veille au soir, Xavier et son team avaient gentiment -mais longuement- fêté leur performance en Superbike. Tout le monde pensait qu’avec la tempête qui faisait rage sur l’Isle de Man, on ne risquait pas de mettre le nez dehors le lendemain. C’était sans compter sur les efforts conjugués, en fin de matinée, d’un soleil intermittent et d’un vent soutenu. Du coup, le départ a été donné. «Par moments, c’était ‘’chaud’’ ! » commente Xavier. « Je suis tombé sur deux ou trois endroits rapides où la route était encore pleine de flotte. Avant Windy Corner, il y avait carrément une flaque au point de corde. L’entrée de Douglas n’était pas mal non plus ! » Il se marre. Il est content. Il étaie sa confiance jour après jour. Au cours de la première semaine, la relative inactivité lui pesait. A tout prendre, il préfère grandement le tourbillon dans lequel les concurrents se trouvent entraînés à présent pour combler les retards de programmation. La course contre le temps, c’est bien leur spécialité, non ?

LA REVANCHE DE DUNLOP

De Michael Dunlop, on peut dire qu’il est gonflé ! S’aligner à la Northwest 200 sans avoir jamais roulé avec la Suzuki, il fallait oser. Rebelote au TT en Superbike, sans le moindre essai entre les deux événements, mais le couteau entre les dents, chapeau ! Le taiseux n’a toujours pas révélé la nature de la panne qui a causé son abandon dimanche alors qu’il menait la danse. La rumeur –dont on devra se contenter- évoque une casse moteur. Reste qu’en Supersport sur sa Yamaha, Michael D. a pris une drôle de belle revanche ! Une victoire (sa 14e au TT, il égale Mike Hailwood !), et surtout, pas n’importe comment : en dépassant sur la route son adversaire/ennemi N°1, Ian Hutchinson (vainqueur la veille en Superbike). « Aye » comme disent les Irlandais.

SUPERSPORT

Dunlop rejoint Mike Hailwood avec 14 victoires TT grâce à sa  victoire en Supersport Michael Dunlop a pris sa 14ème victoire à île de Man TT cet après-midi (lundi) pour égaler les 14 victoires de Mike Hailwood quand il a remporté la course Supersport avec 13,2 secondes d'avance sur James Hillier.

Le pilote de l'Irlande du Nord a doublé Hillier à mi-chemin lors du premier tour, mais ce n'est que sur le dernier tour qu'il a vraiment confirmé pour prendre sa première victoire en 600cc depuis 2014. Peter Hickman a pris la troisième place c'est son deuxième podium TT en deux jours et a fait le tour le plus rapide de la course sur le dernier tour à 126.848 mph.

La pluie a amené plus de deux heures 15 minutes de retard, mais la course a finalement commencé peu après 13 h avec des coureurs avertis de portions humides à Ramsey Hairpin, le Nook et Governor's Bridge. Et, comme dans la première course Superbike de dimanche, Hillier sur la Kawasaki a été de nouveau le plus rapide sur la course.

Son avantage sur William Dunlop (Caffrey international Yamaha) n'était que de 0,4 s avec Michael Dunlop (MD Racing Yamaha) juste 0,01 s derrière son frère. Gary Johnson, Dean Harrison et Peter Hickman ont terminé le top six avec le gagnant de la course Superbike, Ian Hutchinson revenu en septième position.

A Ramsey , Dunlop avait pris la tête, mais s'était encore extrêmement serré,son avantage sur Hillier était  de juste 0,09 s. William Dunlop derrière à 1,5 s en troisième place on retrouvait ensuite Johnson, Harrison et Hickman.

Hillier avait repris la tête à Bungalowb et un premier tour à 124.743 mph lui a donné une mince avance de 0,397 s sur Michael Dunlop avec Harrison troisième. William Dunlop est passé quatrième avec Johnson  cinquième et Hutchinson sixième  9.6 s d'écart pour le top 6.

Cependant à Glen Helen au 2 ème tour  Dunlop était 1,8 devant Hillier avec William Dunlop maintenant troisième après que Harrison ai abandonné à Ballacraine avec un levier de vitesse cassé. Johnson juspasse quatrième, Hutchinson cinquième et Hickman sixième.

A Ramsey au 2 ème tour  Dunlop a un avantage à 3,2 s sur son frère William encore en troisième mais maintenant il est à 10 s derrière Hillier. Hickman doublé Hutchinson pour la quatrième place tandis que Johnson était seulement à 0,1 s derrière le pilote Yamaha McAMS sixième.

À mi course, avec le ravitaillement,  Dunlop n'a plus que 2,4 s avec un deuxième tour à 126.015 mph c'est maintenant la lutte entre lui et Hillier avec William Dunlop à 15,8 s en troisième position.

Hickman était à moins de 4,5 s, Hutchinson est resté en cinquième position. Dan Kneen était sixième, mais une pénalité de 60 s pour vitesse trop importante dans la zone de ravitaillement le fait chuter au classement.

La bonne course de Jamie Coward prit fin quand il a abandonné alors qu'il était en huitième place, Hillier avait réduit l'écart avec Dunlop à 1,8 s.

Dunlop a fait une bonne portion de de Glen Helen à Ballaugh, doublant son avance et à Ramsey, il avait augmenté son avance à 5,9 s. Comme son avance s'étendait, la lutte pour la position finale du podium s'intensifiait et Hickman chassait William Dunlop alors qu'ils commençaient leur dernier tour.

Le dernier tour a vu Dunlop finir avec 13,2 s. Hillier a pris son dixième podium TT en deuxième courses et  Hickman troisième.

William Dunlop est quatrième avec Ian Hutchinson un cinquième exceptionnellement loin après avoir dominé la classe dans les deux TT 2015 et 2016, sa course de 11 podiums successifs se terminant. Johnson a terminé dans les six premiers devant Bruce Anstey. Kneen es revenu à la  huitième place. Conor Cummins et James Cowton finissent le le top dix.

LES CLASSEMENTS DES FRANCAIS

32 59 Xavier Denis Honda / Optimark Road Racing  01:18:23.481 115.513 Bronze

36 64 Timothee Monot Honda / TMR 01:18:48.449 114.903 Bronze

Abandon sur problème mécanique de Julien Toniutti

Ian Hutchinson

Ian Hutchinson

James Hilier

James Hilier

Julien Toniutti

Julien Toniutti

Michael Dunlop
Michael Dunlop

Michael Dunlop

Peter Hickman

Peter Hickman

Xavier Denis

Xavier Denis

Timothée Monot

Timothée Monot

TT LES COURSES

1 6 Michael Dunlop Yamaha / MD Racing 01:12:48.601 124.368 Silver
2 3 James Hillier Kawasaki / JG Speedfit Kawasaki 01:13:01.845 123.992 Silver
3 10 Peter Hickman Triumph / Trooper Beer 01:13:14.613 123.631 Silver
4 15 William Dunlop Yamaha / IC Racing / Caffrey 01:13:24.040 123.367 Silver
5 4 Ian Hutchinson Yamaha / Mcams Yamahat 01:13:50.168 122.639 Silver
6 8 Gary Johnson Triumph / ReactiveParts/Triumph 01:14:01.201 122.334 Silver
7 2 Bruce Anstey Honda / padgettsmotorcycles.com 01:14:27.969 121.602 Silver
8 14 Dan Kneen Honda / JACKSON RACING HONDA 01:14:36.632 121.366 Silver
9 7 Conor Cummins Honda / padgettsmotorcycles.com 01:14:51.743 120.958 Silver
10 19 James Cowton Kawasaki / McAdoo Racing Kawasaki 01:15:02.076 120.680 Silver
11 5 Joshua Brookes Honda / Jackson Racing 01:15:11.945 120.416 Silver
12 18 Martin Jessopp Triumph / Riders Motorcycles 01:15:12.085 120.413 Silver
13 23 Ivan Lintin Kawasaki / Dafabet Devitt RC  01:15:13.491 120.375 Silver
14 38 Craig Neve Kawasaki / Callmac Flexi Hydraulic  01:15:39.456 119.687 Silver
15 39 Andrew Dudgeon Suzuki / Team Slick Performan 01:15:39.799 119.678 Silver
16 36 Daley Mathison Suzuki / Hol-Taj Suzuki 01:15:52.591 119.341 Silver
17 22 Horst Saiger Kawasaki / Metzeler 01:16:00.302 119.139 Silver
18 83 Adam Mclean* Kawasaki / MSS Colechester 01:16:15.344 118.748 Silver
19 20 Daniel Cooper Honda / Ruby Site Services  01:16:17.986 118.679 Silver
20 25 Daniel Hegarty Honda / Top Gun Racing / Christ01:16:18.208 118.674 Silver
21 31 Dominic Herbertson Kawasaki / Herbertson  01:16:32.843 118.295 Bronze
22 37 Michael Sweeney Yamaha / JWM Yamaha 01:16:36.618 118.198 Bronze
23 30 Sam West Kawasaki / PRL / Worthington 01:17:22.554 117.029 Bronze
24 27 Michal Dokoupil Yamaha / K2 Moto Racing 01:17:29.651 116.850 Bronze
25 34 Kamil Holan Yamaha / Dafit Motoracing 01:17:52.414 116.281 Bronze
26 42 Jim Hodson Yamaha / JGH Racing / Al Gibbon 01:17:55.943 116.193 Bronze
27 44 Mark Parrett Yamaha / Mark Parrett Electrical 01:17:57.065 116.165 Bronze
28 62 Julian Trummer Honda / TC Racing / DP 01:17:57.656 116.150 Bronze
29 28 Robert Wilson Yamaha / Stoddart Racing Oban 01:17:59.506 116.105 Bronze
30 54 Adrian Harrison Triumph / Silicone Engineering  01:18:06.014 115.943 Bronze
31 33 Ian Pattinson Yamaha / AMAP University 01:18:16.795 115.677 Bronze
32 59 Xavier Denis Honda / Optimark Road Racing  01:18:23.481 115.513 Bronze
33 61 Gavin Lupton Honda / Top Gun Racing / Christ 01:18:36.982 115.182 Bronze
34 84 Joey Thompson* Kawasaki / Team ILR 01:18:41.009 115.084 Bronze
35 79 Josh Daley Kawasaki / Josh Daley Racing 01:18:45.587 114.972 Bronze
36 64 Timothee Monot Honda / TMR 01:18:48.449 114.903 Bronze
37 71 Mark Goodings Kawasaki / PMH Promotions 01:18:56.805 114.700 Bronze
38 56 Richard Wilson Honda / TW Suspension Tech 01:19:14.760 114.267 Bronze

39 85 Mark Purslow TBC / ECTA Racing 01:19:19.082 114.163 Bronze
40 60 David Hewson Kawasaki / Carrot Cycles Shorai 01:19:20.938 114.119 Bronze
41 66 Eric Wilson Honda / PRB / Econoloft Racing 01:19:24.163 114.041 Bronze
42 35 David Sellers Suzuki / PRF Suzuki 01:19:32.584 113.840 Bronze

43 48 Matthew Rees Kawasaki / PMR Racing/GT S01:19:38.909 113.690 Bronze
44 70 Karl Foster Kawasaki / R Gower powered Pisto 01:19:43.860 113.572 Bronze
45 82 Paul Jordan* Kawasaki / ThePeoples / B&W Sit 01:19:48.180 113.469 Bronze
46 72 Chris Petty Yamaha / ProJoint Custom F 01:19:56.206 113.280 Bronze
47 68 Ben Rea Suzuki / Rea-Racing 01:20:03.013 113.119 Bronze
48 75 Jamie Hodson Yamaha / JGH Racing / Hod50n  01:20:07.204 113.020
49 81 Masayuki Yamanaka Honda / Challenge YAMANAKA48 01:20:25.064 112.602
50 80 David Madsen-Mygdal Kawasaki / RJP Racing 01:21:01.783 111.752
51 77 Callum Laidlaw Yamaha / Gilmore Engineering 01:21:09.674 111.571
52 63 Paul Smyth Yamaha / Paul Smyth Racing 01:21:37.047 110.947
53 50 George Spence Suzuki / Street Evolution Motorcycles 01:21:43.931 110.791

SIDECARS

Ben et Tom Birchall ont pris leur cinquième victoire TT et établis un nouveau record du tour à 117.119 mph

Leur avance sur John Holden/Lee Cain a été 25,6 s avec Dave Molyneux/Dan Sayle en troisième position. C'était le 30e podium du Manx avec départ au 50 TT.

Les Birchalls ont fait clairement montré leurs intentions dès le début et ont d'entrée pris avance de 3,4 s sur Holden/Cain dès Glen Helen dans le premier tour avec  Molyneux/Sayle en troisième position Les frères Founds, Alan et Pete, avec Jake Lowther et Baptiste Walmsley come passagers occupaient les quatrième et cinquième places avec Tim Reeves/Mark Wilkes  sixième.

Tout au long du tour, les Birchalls ont élargi leur avantage et un premier tour à 115.965 mph leur a donné une avance de 12 s sur Holden/Cain avec Molyneux/Sayle  en troisième posititon. Founds/Lowther étaient seulement à 1,6 s derrière en quatrième place, mais Reeves/Wilkes avait relégué Founds/Walmsley à la sixième.

Au deuxième tour, il était clair que les Birchalls étaient  forts et  bien sûr, ils ont fini à le deuxième tour avec un nouveau record à 117.119 mph, le premier tour  jamais fait à plus de117mph pour un side-car.

Holden/Cain ont palors plus de neuf secondes sur Molyneux/Sayle qui ont 7.6 s en avance sur Founds/Lowther.

Au dernier tour, les Birchalls ont pu continuer à progresser et avec un peu de bruine qui tombait sur la montagne, ils ont amené leur machine sur la ligne d'arrivée  pour une autre victoire au TT.

Leur avance sur Holden/Cain était de 25,6 s et bien que Molyneux/Sayle soit revenu sous la pression de Foundes/Lowther,  ils ont tenu pour obtenir unautre podium TT.

Reeves/Wilkes ont pris la cinquième place devant Founds/Walmsley avec Conrad Harrison/Andy Winky, Tony Baker/Fiona Baker-Holden, Karl Bennett/Maxime Vasseur et Wayne Lockey/Mark Sayers complétant les dix premiers.

Estelle Leblond associée à Mélanie Farnier finissant 11 ème.

LES CLASSEMENTS DES FRANCAIS

11 22 Estelle Leblond / Melanie Farnier SGR / Racingside 01:03:06.641 107.611 Bronze

20 35 Francois Leblond / Bruno Picquoin Shelbourne Suzuki / Racing Side 01:05:18.314 103.995

28 36 Franck Barbier / Goulven Crochemore* SGR Suzuki / ASM Armagnac 01:11:02.077 95.607

Ben et Tom Birchall photo IOMTT.com

Ben et Tom Birchall photo IOMTT.com

La bagarre Holden/Molyneux photo IOMTT.com

La bagarre Holden/Molyneux photo IOMTT.com

Les frères Birchall

Les frères Birchall

Estelle Leblond/ Mélanie Farnier photo Pierre"PhilRead" PL et X
Estelle Leblond/ Mélanie Farnier photo Pierre"PhilRead" PL et X

Estelle Leblond/ Mélanie Farnier photo Pierre"PhilRead" PL et X

François Leblond/ Bruno Picquoin photo Pierre"PhilRead" PL

François Leblond/ Bruno Picquoin photo Pierre"PhilRead" PL

Franck Barbier/Goulven Crochemore

Franck Barbier/Goulven Crochemore

Tim Reeves / Mark Wilkes

Tim Reeves / Mark Wilkes

TT LES COURSES

1 1 Ben Birchall / Tom Birchall LCR / IEG Racing 58:31.967 116.027 Silver
2 3 John Holden / Lee Cain Honda / Silicone Engineering/Barnes Racing 58:57.636 115.185 Silver
3 2 Dave Molyneux / Daniel Sayle Yamaha / DMR/A&J RACING 59:16.353 114.579 Silver
4 7 Alan Founds / Jake Lowther Yamaha / Brian Gray Powerbiking and Trustland Constr 59:22.006 114.397 Silver
5 5 Tim Reeves / Mark Wilkes* Honda / Klaffi Racing 59:36.012 113.949 Silver
6 6 Peter Founds / Jevan Walmsley Suzuki / Trustland Group 01:00:01.277 113.150 Silver
7 4 Conrad Harrison / Andrew Winkle Honda / Printing Roller Services 01:01:49.757 109.841 Bronze
8 11 Tony Baker / Fiona Baker-Holden Suzuki / Silicone Engineering and Carl Cox Motorsport 01:02:31.981 108.605 Bronze
9 8 Karl Bennett / Maxime Vasseur Suzuki / Bennett Racing 01:02:52.131 108.025 Bronze
10 12 Wayne Lockey / Mark Sayers Ireson Honda / Real Racing 01:03:03.172 107.710 Bronze
11 22 Estelle Leblond / Melanie Farnier SGR / Racingside 01:03:06.641 107.611 Bronze
12 21 Mick Alton / Chrissie Clancy LCR Suzuki / J & C Contracting 01:03:30.650 106.933 Bronze
13 13 Robert Handcock / Ken Edwards Baker / Maddockhire/Portable Energy 01:03:32.775 106.873 Bronze
14 20 Gregory Lambert / Julie Canipa Honda / John Yates Golden Fleece York/Biker Construc 01:03:35.854 106.787 Bronze
15 15 Allan Schofield / Steve Thomas Suzuki / SRT motorcycles 01:03:48.936 106.422 Bronze
16 19 Darren Hope / Shaun Parker Suzuki / Apache Construction/Bar Logo 01:04:36.584 105.114
17 18 Gordon Shand / Philip Hyde Shand / Kevin Ashworth Machined Timber 01:04:37.358 105.093
18 14 John Saunders / Frank Claeys Shelbourne / Stapletons Tyre Services 01:04:45.656 104.869
19 17 Mike Roscher / Ben Hughes LCR Suzuki / Roscher Racing by Penz13.com 01:04:58.611 104.520

20 35 Francois Leblond / Bruno Picquoin Shelbourne Suzuki / Racing Side 01:05:18.314 103.995
21 49 Gary Gibson* / Daryl Gibson* Suzuki / GDM Logistics 01:05:19.323 103.968
22 29 Howard Baker / Mike Killingsworth Honda / BK Racing 01:05:36.089 103.525
23 27 Dave Wallis / Scott Hardie* Suzuki / Amber Valley Petpals 01:05:48.253 103.206
24 38 Roy Tansley / Darren Prentis MR Equipe / Proshift.com / Mike Austin Racing 01:06:12.142 102.585
25 41 Kevin Thornton / Dave Dean Suzuki / Thornton Racing 01:09:43.295 97.407
26 26 Lewis Blackstock / Patrick Rosney Suzuki / Dave Holden Racing 01:09:49.848 97.255
27 44 Nigel Smith / Chris McGahan Honda / NSR 01:10:17.222 96.624
28 36 Franck Barbier / Goulven Crochemore* SGR Suzuki / ASM Armagnac 01:11:02.077 95.607
29 45 John Shipley / Dicky Gale LCR Suzuki / Team Shipley Racing 01:16:13.423 59.399

DIMANCHE 4 JUIN

TT LES COURSES
Bungalow et Douglas
Bungalow et Douglas

Bungalow et Douglas

Programme

14.00 TT Superbike Race 1 (6 tours)

PETITES NEWS, ET COMMENTAIRES PAR ANNE GIUNTINI

UNE COURSE « ETRANGE »

« Strange », c’est le qualificatif employé par les commentateurs du TT pour résumer la course d’ouverture.

« Strange » parce que l’épreuve de Superbike s’est plus que jamais jouée lors des ravitaillements. Si l’on devait s’en tenir aux chiffres, la victoire morale reviendrait à James Hillier qui a perdu au total, lors de ses deux arrêts, 18’’2 sur Ian Hutchinson. Or à l’arrivée, Hillier termine 4e à… 15 secondes seulement de Hutchy. Dean Harrison (3e) et Peter Hickman (2e) pourraient nourrir autant de regrets, eux qui ont vu s’envoler respectivement 9’’7 et 7’’9 dans leurs pit-stops. Au final, Hutchy affiche une avance de 5’’1 sur Hickman et de 13’’1 sur Harrison. Mais n’est-ce pas le jeu, après tout ? Et l’on retiendra d’abord cette glorieuse incertitude du sport qui nous a valu une course échevelée et du suspense de bout en bout !

HUTCHY FAIR-PLAY

Ian Hutchinson s’est montré d’une exquise sportivité à

l’arrivée du Superbike. « Entre les abandons des uns et les pit-stops des autres, j’ai été servi par les circonstances », admettait-il . Lui qui se plaît souvent à lancer de petites piques envers ses adversaires les plus coriaces (Guy Martin dans le passé, Michael Dunlop à présent), n’avait rien de méchant à dire cette fois-ci. Il est vrai que ses deux ‘’ennemis préférés’’ avaient été éliminés. Guy Martin dès le premier tour à Doran’s Bend où il est tombé… sans se faire mal, heureusement ! Mais à quoi pensait-il donc ? A une tasse de thé ? A ses camions ? A son prochain défi fantasque ? « J’ai souvent du mal à me concentrer », confesse volontiers Guy. Dans le 6e tour, on pourrait comprendre, mais là, c’était un peu tôt quand même.

Quant à Michael Dunlop, qui s’était emparé de la tête de course dès le premier passage à Bungalow, il s’est trouvé victime d’une casse mécanique. Damned ! Voilà qui ne va pas lui adoucir le caractère dans les prochains jours.

MICHAEL DUNLOP MUET

Cette année, c’est une forteresse qui entoure Michael Dunlop dans le paddock du TT. Quand il n’est pas muré dans son motorhome, ‘’l’animal’’ se cache sous l’auvent où travaillent ses mécanos. Mais pas moyen d’apercevoir quiconque, car les ouvertures censées laisser pénétrer la lumière du jour, sont ici masquées par des rideaux noirs !!! Impossible de connaître la nature de la casse mécanique qui a ruiné la course de Michael. Si jamais un homme de l’équipe s’aventurait dehors, aucune chance de lui tirer les vers du nez, chacun d’eux respectant scrupuleusement la « voix de son maître »... muet !

SUPERBIKE

LES FAITS DE COURSE

Au premier tour, trois leaders se sont succédé : James Hillier, Dean Harrison, et enfin Michael Dunlop qui passe en tête à Bungalow et semble bien décidé à ne plus la céder.

Au deuxième tour, Dunlop mène devant Harrison (à 1’’485) et Hillier lorsqu’il passe à Glen Helen… Mais, coup de théâtre, il n’apparaît plus à Ballaugh Bridge, victime d’une casse mécanique. A Ramsey, Dean Harrison est leader devant Hutchinson qui a dépassé Hillier. A Bungalow, Hillier a repris ‘’sa’’ 2e place. Et à Cronk Ny Mona, Hickman a passé Hutchy.

Premiers pit stops désastreux pour Cummins (dont la roue arrière est coincée), et Hillier qui perd 18’’ sur Hutchy, mais aussi pour Dan Kneen, Julien Toniutti et Fabrice Miguet qui écopent tous les trois de 30’’ de pénalité pour excès de vitesse dans la pit lane (moins de 1 km/h d’excès chez nos deux Français dont le limiteur était réglé à 60,9 km/h). That’s life. « On le règlera à 58 km/h pour les autres courses, comme ça on sera tranquilles », commentait le Mig, philosophe. Il n’ira pas très loin : « j’ai fait une connerie ; j’ai mal refermé le bouchon du réservoir et à Brayhill, j’ai pris plein d’essence dans la tête. » Abandon, et retour par les petites routes.

A la fin du troisième tour, Dean Harrison peut sentir la menace de Ian Hutchison, revenu à 0’’028 à Cronk Ny Mona. Hickman 3e, Hillier 4e, David Johnson 5e.

Hutchy franchit en tête la ligne droite des stands et part à l’assaut du 4e tour. Mais à Glen Helen, Harrison reprend les commandes, devant Hutchy, Hickman, Hillier et Rutter (à une grosse longueur). Hutchinson leader à nouveau lorsqu’il se présente à Ramsey. Hickman 2e à Cronk Ny Mona, devant Harrison et Hillier. Ca bataille sévère !!!

Deuxième série de ravitaillements. L’équipe de Hutchy assure impeccablement le job. Celle de Hillier réalise le même chrono cette fois-ci –mais il est trop tard. Harrison perd 5’’ sur Hutchy, et Hickman 3’’.

Au début du cinquième tour –autrement dit, après 240 km de course- les quatre premiers se tiennent en 10 secondes.

A Ramsey, Hutchinson pointe toujours en tête, devant Hickman qui a passé Hillier (à 0’’060) et Dean Harrison (à 0’’1)

Hickman est revenu très fort : dans le sixième et dernier tour, le voici à 2’’519 de Hutchinson. 3e : Harrison à 3’’944 ; 4e Hillier à 3’’173. Hickman réduit encore l’écart à l’abord de Ballaugh Bridge : 2’’033. Il n’est plus qu’à 1’’644 à Ramsey, mais Hutchy se se redonne un tout peu d’air à Bungalow (2’’798) après avoir buté sur des retardataires, et va peu à peu accroître son avance jusqu’à l’arrivée. Il remporte sa 15e victoire au TT.

AVEC LES FRANÇAIS

RECORD POUR XAVIER DENIS

Un tour en 18’36’’360… Pour six millièmes de secondes, Xavier Denis s’empare du record français au TT, détenu jusqu’alors par Fabrice Miguet. Beau joueur, celui-ci s’en réjouit : « fallait bien que ça arrive un jour ; je suis content de voir que la relève est là. » Quant à Xavier, qui semblait contrarié les jours précédents par le manque de roulage, il s’est totalement libéré en course. Il a signé son meilleur chrono dans le dernier tour, à la vitesse moyenne de 121,670 mph, soit 195,808 km/h.

MOTO RETIVE POUR TONIUTTI

Un peu déçu. Et doublement. D’une part Julien Toniutti a écopé d’une pénalité de 30 secondes pour un « excès » de vitesse de moins de 1 km/h dans la voie des stands. Mais surtout, il ne s’est pas senti en harmonie avec sa machine. « La Yamaha est un peu vive, un peu trop réactive, et j’ai dû beaucoup me battre avec elle. Pour tout dire, je ne me suis pas senti super à l’aise, et je n’ai pas pris de plaisir sur les deux premiers tours. » En outre, dans la soirée il souffrait encore un peu du cou : « 360 bornes, ça tire sur les cervicales. En France, on n’a rien qui nous permette de nous préparer à ça. »

STRATEGIE AVORTEE POUR MIG

Mig et son équipe avaient une stratégie de ravitaillement déjà éprouvée dans le passé, avec un système de cales sur l’avant afin de bien remplir le réservoir. « Au dernier moment, les commissaires n’ont pas accepté ; mais moi, en arrivant au stand je l’ignorais. On a dû improviser. J’ai demandé où était la cale. Ca ne se passait pas comme je le pensais. J’ai été perturbé… Et j’ai mal refixé le bouchon du réservoir. » Il en faut plus pour casser le moral d’un Mig : « il y aura d’autres courses. Et de toute façon, je me fais plaisir quand même. »

SIDECAR : TOUS LES FRANÇAIS QUALIFIES

Bonne nouvelle, les quatre équipages français ont été retenus pour le départ de la 

première course : Estelle Leblond/Mélanie Farnier, François Leblond/Bruno Picquoin, Franck Barbier/Goulven Crochemore, et Claude Montagnier/Olivier Chabloz.

Estelle, Mélanie (et leur side !) forcent de plus en plus le respect auprès des meilleurs de la discipline. Elles avaient bouclé cinq tours samedi –« on se sentait tellement bien qu’on avait l’impression de rouler de mieux en mieux, et d’améliorer nos temps », raconte Estelle. « En vérité, la fatigue était bel et bien là, et se traduisait aux chronos. »

Pas de chance le dimanche : un problème de pompe à essence les a laissées en rade après Sulby Bridge. « Mieux vaut que cela se produise en essais qu’en course », observait sagement Mélanie. Elles prendront le départ de la course avec une pompe toute neuve.

LES CLASSEMENTS DES FRANCAIS

26 78 Xavier Denis Kawasaki / Optimark Road Racing 01:54:10.566 118.964 Bronze

39 64 Julien Toniutti Yamaha / Optimark Road Racing Team 01:57:35.972 115.500

Abandon pour Fabrice Miguet.

DECLARATIONS DES TROIS PREMIERS PAR ANNE GUINTINI

HUTCHY CONTENT DE SON TEAM

« Un grand merci à toute mon équipe. Ils ont fait du super boulot sur la moto, mais aussi lors des pit-stop. On avait beaucoup répété les ravitaillements ces derniers jours, et même jusqu’au matin de la course. Dans le dernier tour, j’ai eu un peu de mal avec les retardataires. A un moment donné, j’avais 10’’ d’avance, et je suis tombé sur un gars plus lent. Au panneautage suivant, je n’avais plus que 2’’7. En plus, je ne voulais pas rester derrière parce que dans l’aspi, ces grosses motos bougent beaucoup.»

HICKMAN « TROP » PRUDENT

Pour son premier podium au TT, Peter Hickman était heureux… « C’est vraiment la meilleure manière d’aborder la semaine de compétitions. De ce côté-là, c’est parfait. Je regrette juste de n’avoir pas pu tourner plus les jours précédents à cause des intempéries. Du coup, je pense avoir été un peu trop prudent sur cette épreuve d’ouverture. Mais la moto se comporte très très bien, et me donne super confiance pour la suite. »

DEAN HARRISON DECONCENTRE

« Ca s’est un peu gâté pour moi à partir du troisième tour. J’avais laissé filer le commandement lors des pit-stops. Mais j’ai surtout perdu de la concentration quand j’ai vu un gros crash à Greeba Castle. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser : ‘’oh merde, il vaudrait mieux que ça ne m’arrive pas’’. Ensuite, à chaque tour, je voyais que les médecins étaient toujours sur place, et quelque part dans ma tête, cela me gênait. J’ai raté des cordes, je sentais que j’étais moins à mon affaire. »

(Nota : le pilote accidenté est l’Anglais Davey Lambert).

L'organisation annonce ce soir: "Update on the incident from today’s race: Rider number 71 Davey Lambert, described as critically ill, with multiple injuries" Ce qui en language TT veut dire très grave.

LE CRASH DE GUY MARTIN

"Guy crash today on the Superbike. Bit bruised but ok. 120mph on his arse. Bike went into neutral on downshift."

Un peu secoué mais tout va bien pour Guy, problème de boite ? 

TT LES COURSES
Michael Dunlop

Michael Dunlop

Peter Hickman Ballacrye

Peter Hickman Ballacrye

Ian Hutchinson

Ian Hutchinson

Davo Johnson remonté par Michael Rutter

Davo Johnson remonté par Michael Rutter

Josh Brookes

Josh Brookes

Julien Toniutti

Julien Toniutti

Fabrice Miguet

Fabrice Miguet

Xavier Denis va doubler Ian Pattison

Xavier Denis va doubler Ian Pattison

non P2

non P2

"Arrival enclosure" photo Silicone Racing

"Arrival enclosure" photo Silicone Racing

TT LES COURSES

1 4 Ian Hutchinson BMW / Tyco BMW 01:45:58.474 128.170 Silver
2 10 Peter Hickman BMW / Smiths Racing 01:46:03.544 128.068 Silver
3 9 Dean Harrison Kawasaki / Silicone Engineering 01:46:11.545 127.907 Silver
4 3 James Hillier Kawasaki / JG Speedfit Kawasaki 01:46:13.281 127.873 Silver
5 14 Dan Kneen BMW / Team Penz 13.com BMW 01:47:50.068 125.960 Silver
6 11 Michael Rutter BMW / Bathams SMT Racing 01:47:50.203 125.957 Silver
7 1 David Johnson Norton / Norton Motorcycles 01:48:25.512 125.273 Silver
8 16 Joshua Brookes Norton / Norton 01:48:39.174 125.011 Silver
9 15 William Dunlop Yamaha / Temple Golf Club 01:48:50.858 124.787 Silver
10 18 Martin Jessopp BMW / Riders Motorcycles BMW 01:48:53.943 124.728 Silver
11 22 Horst Saiger Kawasaki / iXS 01:49:48.762 123.691 Silver
12 30 Sam West BMW / PRL / Worthington 01:49:56.914 123.538 Silver
13 2 Bruce Anstey Honda / padgettsmotorcycles.com 01:50:18.570 123.134 Silver
14 36 Philip Crowe BMW / Handtrans / Fleetwood  01:50:23.240 123.047 Silver
15 29 Jamie Coward BMW / Radcliffe's Racing 01:50:33.005 122.866 Silver
16 21 Dan Stewart BMW / Wilcock Consulting 01:51:20.121 121.999 Bronze
17 43 Brian McCormack BMW / Vanfleet Transport 01:51:21.066 121.982 Bronze
18 32 Stefano Bonetti BMW / Speed Motor 01:52:01.189 121.254 Bronze
19 49 Mark Parrett BMW / C & C Ltd IOM 01:52:14.648 121.011 Bronze
20 33 Michael Sweeney BMW / MJR Racing 01:52:16.785 120.973 Bronze
21 38 Dominic Herbertson BMW / WH Racing 01:52:20.909 120.899 Bronze
22 24 Shaun Anderson Suzuki / Anderson Race 01:53:06.427 120.088 Bronze
23 51 Davy Morgan Kawasaki / Angry Bee 01:53:24.905 119.762 Bronze
24 77 Rob Hodson BMW / Hodson Racing 01:53:34.283 119.597 Bronze
25 42 Kamil Holan BMW / McRace by IVR BMW  CS 01:53:55.718 119.222 Bronze
26 78 Xavier Denis Kawasaki / Optimark Road Racing 01:54:10.566 118.964 Bronze
27 63 Jochem van den Hoek Honda / TC Racing 01:54:13.579 118.911 Bronze
28 26 Alan Bonner BMW / NW Racing 01:54:33.032 118.575 Bronze
29 46 Ian Pattinson BMW / Weardale Racing Ltd 01:54:41.366 118.431 Bronze
30 81 Raul Torras Martinez Yamaha / Martimotos.com 01:54:53.370 118.225 Bronze
31 66 David Hewson BMW / Obsession Engineering 01:55:01.638 118.083 Bronze
32 50 Marco Pagani BMW / Team Franciacorta Corse 01:55:09.825 117.943 Bronze
33 47 Tom Weeden Honda / ThePeoplesBike.com 01:55:42.069 117.396 Bronze
34 72 Barry Furber Kawasaki / Vauxhall / Greenhous 01:55:47.972 117.296 Bronze
35 69 Adrian Harrison Kawasaki / Silicone Engineerin 01:55:51.955 117.229 Bronze
36 74 Anthony Redmond BMW / Team Tony 01:56:10.666 116.914 Bronze
37 80 Richard McLoughlin Kawasaki / Abtech Precisio01:56:11.839 116.894 Bronze
38 67 George Spence Yamaha / Dod Spence Racing 01:56:31.924 116.558 Bronze
39 64 Julien Toniutti Yamaha / Optimark Road Racing Team 01:57:35.972 115.500
40 53 Alessandro Polita BMW / Team Penz13.com BMW01:58:05.739 115.015
41 70 Richard Wilson Honda / Takumi Woodwork 01:58:38.057 114.493
42 75 David Madsen-Mygdal Honda / CSC Branson 01:58:54.775 114.225

43 59 Matthew Rees Kawasaki / PMR Racing / GT  01:58:55.120 114.219

 

Repost 0
Published by PRUDON
commenter cet article