Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
WWW.TOURIST-TROPHY.FR

WWW.TOURIST-TROPHY.FR

POUR SUIVRE LE TT SUR L'ILE DE MAN ET LES AUTRES COURSES SUR ROUTES DANS LE MONDE

Publié par PRUDON
01 LE TT 1907 PREMIER TT DE L'HISTOIRE

Avant le TT, les autres courses.

Dans l’Angleterre de la fin du 19ème siècle étaient mis en place les «Locomotive Acts» ou «Red Flag Acts» qui limitaient la vitesse des véhicules à moteur en les obligeant à être précédés par une personne marchant avec un drapeau rouge. En 1861, la vitesse maximum était de 10 km/h en campagne et de 8 km/h en ville, une lente évolution se faisait pour arriver à 22 km/h en 1896 et en 1903 à une limitation de vitesse à 32 km/h.

L'île de Man, de par son statut, était indépendante et donc, dès 1904, l'idée de course avait germé. "The Highway Act" en 1904 donnait le feu vert pour une compétition de voitures en vue de la sélection anglaise pour la Coupe Gordon Bennett. La première compétition sur l'île de Man commença le 10 mai pour se terminer le 12 mai, elle comprenait une course de 8 heures, une course de côte, une course d'accélération et de vitesse.
Pour 1905, une course de moto était intégrée pour choisir l’équipe devant représenter la Grande Bretagne dans la Coupe Internationale du Moto Cycle Club de France qui se disputait à Dourdan le 25 juin. Suite à un accident à l'épingle de Ramsey et aux difficultés des motos pour monter la montagne, le parcours était modifié et les motos durent utiliser un circuit plus au sud de l'île. Le circuit partait de Douglas descendait jusqu'à Castletown pour revenir par Ballacraine puis Quarter Bridge via Crosby et Glen Wine utilisant à contre sens une des futures parties du « Mountain Circuit ». 5 tours devaient être effectués soit 125 miles (201 km), le vainqueur était J.S. Campbell sur Ariel et ce malgré un début d'incendie lors d'un ravitaillement, il mit 4 h 9 mn et 36 s soit une moyenne de 30.04 mp/h (48.33 km/h), seules 2 motos devaient finir cette course de sélection, un team de 3 pilotes était envoyé pour Coupe Internationale en France, aucun ne finissait la course.

Le TT 1907

La course a été proposée par l’éditeur de « The Motor-Cycle Magazine » lors du dîner de l’ACU à Londres le 17 janvier 1907
Suite à une réunion entre différents responsables importants du sport motocycliste, il est décidé de créer une course sur l’île de Man du fait de sa liberté concernant les vitesses des véhicules, de plus un des membres de « comité », le Marquis de Mouzilly St Mars (français) propose d’offrir un trophée pour des motos de tourisme ce qui explique le nom de l’épreuve « Tourist Trophy ». Ce trophée allant au vainqueur mono…

Pour les bicylindres c'est un saladier offert par le Dr Hele-Shaw, membre de l'ACC, qui sera offert comme trophée (ce trophée a disparu...).

L’essais de 1905 pour la qualification des motos pour la Coupe Internationale du Moto Cycle Club de France s’étant révélé facile à mettre en place, rien ne s’opposait à cette nouvelle épreuve.
Bien qu’ayant pris du temps à sa préparation le règlement ne donne pas de limitation de cylindrée, pas de limitation de poids. Les motos doivent avoir un silencieux d’échappement, une selle, des gardes boue, des pneus de 2 inch (5cm) de largeur, des pédales sont autorisées la seule restriction venant du carburant avec une restriction donnée par l’ACU de 90 miles par gallon pour les monos et de 75 miles par gallon pour les twins, de plus la cylindrée d’un cylindre ne doit pas dépasser 500cc soit 500cc mono, 1000cc bicylindre.  
La question se pose quant au circuit, pourquoi pas le même que celui emprunté par les voitures lors des épreuves précédentes.
Le problème est que la majorité des motos n’avaient qu’une vitesse transmise à la roue arrière par une courroie et de ce fait auraient du mal à monter la montagne.
Il est donc décidé de créer un circuit dans une zone plus plate ce sera le circuit de St John’s.
Le départ à St John’s est situé dans un des endroits le plus important de l’île de Man tout près du Tynwald Hill monticule ou se réunit tout les ans le gouvernement de l’île
.

C’est donc cette même année, 1907, que la première course de moto se dispute sur un circuit de 15 miles 1430 yards soit 25.448 km en forme de triangle entre Ballacraine, Kirk Michael et Peel. Le départ était donné à St John’s (Peel Road) au Tynwald Green (petite colline artificielle, lieu historique important pour les Manx où le gouvernement se réunit traditionnellement une fois par an). Puis à Ballacraine, il reprend une partie du circuit actuel, en tournant à gauche en direction de Ballig Bridge, Laurel Bank, Glen Helen, Creg Wyllies, Cronk-y-Voddy, Barregarrow jusqu’à Kirk Michael où il fallait prendre à nouveau à gauche, longer la mer, pour revenir sur Peel en passant « the Devil’s Elbow », Knocksharry puis la ville de Peel pour un retour au Tynwald (St John’s).

Le Tynwald Hill

1907 ?

La tables des officiels de ce premier TT

La première course aura lieu le 28 mai 1907 sur 10 tours du circuit de 15.81 miles soit 254.4 kilomètres.
L’ACU voulait un départ groupé mais ce fut finalement un départ 2 par 2 à une minute d’intervalle.
Ce sont 25 partants (28 engagés), 17 en mono et 8 en twins, 12 vont finir la course (8 monos et 4 twins). Les vainqueurs des catégories remportant 25£.


Les essais ont été importants afin de régler le problème de la consommation imposé par le règlement.
Les motos pouvaient posséder des pédales pour aider les machines au démarrage et dans les côtes (comme à Creg Wyllies après Glen Helen), les machines n’en possédant pas voyaient les pilotes courir à côté des motos.
Un arrêt de 10 minutes pour ravitailler hommes et machines.
Deux motos équipées de moteurs Peugeot étaient au départ.
Au départ de cette première édition du Tourist-Trophy sur le circuit de St John’s, on trouvait une Norton, jeune marque anglaise, équipée d’un moteur français Peugeot. Pilotée par Rem. (Rembrandt) Fowler.

Cette Norton Peugeot ne possède pas de boîte de vitesses mais a une transmission par courroie et des pédales pour une aide au démarrage et au franchissement de côtes.
Moteur Peugeot bicylindre 4 temps en V de 726 cc (5 h.p., alésage 75 course 76, allumage accus) pour une puissance d’environ 5 cv à 4.000 tr/mn, soupapes d’échappement latérales et d’admission automatiques, carburateur Brown & Barlow, allumage magnéto Bosch, cadre simple berceau ouvert, suspension avant Druid, freins à patins sur roue à l’avant et patins sur poulie à l’arrière. Poids environ 82.5 kg.

Prêt pour le départ Rem Fowler, pilote privé et James L. Norton sur la droite de la photo.

Il y a aussi 2 Vindec Special de fabrication allemande, qui était également équipée du même moteur Peugeot 5 cv mais à allumage par magnéto, les pilotes sont W. H. Wells et J. A. Dent. Elle sont équipées d’une fourche Truffaut et d’un allumage Bosch. 

C’est Frank Hulbert (Triumph) et Jack Marshall (Triumph) les 2 machines (3.5 h.p., alésage 82 course 90, allumage magnéto) qui ont l’honneur d’ouvrir la course. On retrouve ensuite les frères Collier H. A. et C.R. tout deux sur Matchless à moteur J.A.P (3.5 h.p., alésage 85 course 76 allumage accus).
Le meilleur départ d’après la presse locale a été pris par Oliver Godfrey sur sa Rex bicylindre.
Jack Marshall et Charlie Collier sont les premiers à effectuer ce premier tour devant Harry Collier troisième (La famille Collier possède la marque Matchless). Pour les twin c’est Rem Fowler qui mène devant Billy Wells et sa Vindec.

Devil's Elbow

Charlie Collier continuait d’augmenter son avance jusqu’au troisième tour, le cinquième tour de course voyait l’arrêt obligatoire de 10 minutes imposé par le règlement, Charlie Collier faisant le plein d’OXO (boisson type Viandox populaire en Grande Bretagne) alors que la machine faisait le plein de pétrole, la Rex de Godfrey prenait feu au ravitaillement, les abandons étaient nombreux panne d’essence, crevaisons, problèmes mécaniques, chutes, les pilotes au même titre que les coureurs cyclistes se faisaient masser les mollets…

Charlie Collier était toujours en tête, il devait faire un arrêt non prévu à Creg Willyes, Marshall perdait du temps pendant la dernière partie de la course (chute et crevaison) Jack Marshall arrivait à remonter sur l’homme de tête mais devait s’incliner à l’arrivée de 11 minutes, le troisième Frank Hulbert est à huit minutes derrière Marshall.

Peel

A noter que les Triumph ne possédaient pas de pédales...ce qui n'a pas du les aider face à la Matchless de Collier qui en était pourvue.
Charlie Collier faisait une course avec très peu de problèmes seulement avec la maintenance nécessaire aux motos de cette époque.
La vitesse moyenne du vainqueur a été de 38.23 mp/h et est arrivé à faire 94.5 mp/h par gallon donc un peu moins que le maximum autorisé !

Chez les twins, Rem Foller prend immédiatement la tête devant Billy Wells sur sa Vindec Peugeot qui a des problèmes dans le second tour et ces problèmes ne s’arrangent pas, ce qui permet à Rem Foller de gagner confortablement devant lui (32 minutes d’écart), le troisième est W. M. Heaton sur sa Rex à 18 minutes de Wells. La moyenne est un peu inférieure aux monos avec 36.22 mp/h.

Contrairement à Collier, Fowler n’a pas été épargné avec 2 chutes, des crevaisons, 6 changements de bougies, 2 arrêts pour raccourcir la courroie, problème avec la manette d’avance etc…

De son côté Billy Wells devait stopper pour retendre sa courroie, devait réparer 3 crevaisons…

Il y a également une autre Vindec Special à la quatrième place de ce classement avec le pilote J. A. Dent.
A noter que le meilleur tour de Rem Foller a été réalisé à 42.91 mp/h soit un tour plus rapide que les monos.
Jack Marshall parle son TT 1907 : la piste était toute en macadam, très poussiéreuse par un temps sec, couverte de boue et glissante dans les parties mouillées, en mauvais état de Ballacraine à Kirk Michael à cause des traces laissées par les voitures qui avaient courues la veille.
Les pédales utilisées par certains concurrents ayant été un sujet de contestation, elles furent interdites dès 1908
.

Résultats bicylindres
1 Rem. Fowler Norton Peugeot 4h21mn52.8 
2 W. H. Wells Vindec 4h53mn44.5 
3 W. M. Heaton Rex 5h11mn03.5

Résultats monocylindres 
1 Charlie R. Collier Matchless 4h08mn08.2 
2 Jack Marshall Triumph 4h19mn47.3
3 Franck Hulbert Triumph 4h27mn49.4

Du côté des monocylindres, Charlie Collier remporte l’épreuve sur sa Matchless avec derrière lui deux Triumph celles de Jack Marshall et de Franck Hulbert.


A noter qu’au « scratch », s’il y avait eu ce type de classement, le première place du podium serait revenue à Charlie R. Collier Matchless devant Jack Marshall Triumph et on retrouverait en troisième place Rem. Fowler sur son twin Norton Peugeot.  

Autographe de Rem Fowler lors du TT 1957 et Rem Fowler déjà âgé avec sa moto lors de ce rallye des 50 ans

Le "re enactment" ou la commemoration du centenaire

L’événement a eu lieu le lundi 28 mai 2007 sur le circuit de St John’s, une journée spéciale pour cet anniversaire où de nombreuses personnalités se sont déplacées.
Geoff Duke a inauguré la plaque commémorant le premier départ de la course qui allait rester sur ce circuit jusque en 1910.

Un véhicule d'ouverture de route digne de ce nom suivi d'autres véhicules d'époque

Un véhicule d'ouverture de route digne de ce nom suivi d'autres véhicules d'époque

La Norton Peugeot 1907 du National Motorcycle Museum

La Norton Peugeot 1907 du National Motorcycle Museum

Des personnages hauts en couleur que ce soit ce mécanicien et cet aboyeur typiquement british qui annonçait a haute voix tous les événements

Des personnages hauts en couleur que ce soit ce mécanicien et cet aboyeur typiquement british qui annonçait a haute voix tous les événements

Deux personnages importants du TT: Geoff Duke 6 fois vainqueur (décédé le 1 mai 2015) et Geoff Cannell speaker officiel du TT durant de nombreuses années (décédé le 24 septembre 2007). Geoff Duke a inauguré la plaque commémorative fixée à l'endroit du départ de 1907.

Deux personnages importants du TT: Geoff Duke 6 fois vainqueur (décédé le 1 mai 2015) et Geoff Cannell speaker officiel du TT durant de nombreuses années (décédé le 24 septembre 2007). Geoff Duke a inauguré la plaque commémorative fixée à l'endroit du départ de 1907.

La Norton Peugeot et la Vindec Peugeot sur la ligne de départ

La Norton Peugeot et la Vindec Peugeot sur la ligne de départ

Des personnalités entre autres: Sammy Miller et Guy Martin

Des personnalités entre autres: Sammy Miller et Guy Martin

David McMahon Rudge TT 1912, Joyce Plant Sunbeam 1913

David McMahon Rudge TT 1912, Joyce Plant Sunbeam 1913

Sidecar Douglas piloté par Freddie Dixon avec son passager Walter Denny course sidecar TT 1923, Robert Lusk sur Minerva 1907

Sidecar Douglas piloté par Freddie Dixon avec son passager Walter Denny course sidecar TT 1923, Robert Lusk sur Minerva 1907

Remerciements à Vic Bates, Alan Kelly, Bill Snelling, à mes amis de Pit Lane et autres contributeurs inconnus (qu'ils se fassent connaître pour les remercier).

Thanks to Vic Bates, Alan Kelly, Bill Snelling, Pit Lane friends and other contributors (please contact to thank).

Références: The Story of the TT (GS Davison), programme TT 1907, TT 1907 Re-Enactment, 100 Years of the Isle of Man TT (David Wright), Speed at the TT Race (David Wright), FIM 1904-2004 100 ans de motocyclisme, Racing Reminiscences (GS Davison), Norton Story (Bob Holiday), TT 1907-1989 (Nick Harris) ... et documents personnels.